KENNETH SANDVIK

        Un champion Finlandais des poids lourd qui obtient la consécration en 2003 !

                                   BENCHPRESS PALMARES

             8° DES JEUX MONDIAUX Superheavy IPF : 2013

         CHAMPION DU MONDE  OPEN  + 125 kg IPF : 2003 2004 2005 2007 2010
         CHAMPION DU MONDE  OPEN  + 120 kg IPF : 2011
         CHAMPION DU MONDE MASTER + 120 kg IPF : 2016
    VICE-CHAMPION DU MONDE  OPEN  + 120 kg IPF : 2014 
    VICE-CHAMPION DU MONDE  OPEN  + 125 kg IPF : 2006 2009  
   3° CHAMPIONNAT DU MONDE  OPEN  + 125 kg IPF : 2002   
   3° CHAMPIONNAT DU MONDE  OPEN  + 120 kg IPF : 2012 2013 2015 2017  
   4° CHAMPIONNAT DU MONDE  OPEN  + 120 kg IPF : 2014 2018  
   5° CHAMPIONNAT DU MONDE  OPEN  - 125 kg IPF : 2008  
   6° CHAMPIONNAT DU MONDE  OPEN  + 120 kg IPF : 2019  

      4° CHAMPIONNAT DU MONDE POWERLIFTING IPF + 125 kg : 2005
      4° CHAMPIONNAT DU MONDE POWERLIFTING IPF + 120 kg : 2011
      5° CHAMPIONNAT DU MONDE POWERLIFTING IPF + 125 kg : 2010
      6° CHAMPIONNAT DU MONDE POWERLIFTING IPF + 120 kg : 2013 2015
      7° CHAMPIONNAT DU MONDE POWERLIFTING IPF + 120 kg : 2012 2016
     10° CHAMPIONNAT DU MONDE POWERLIFTING IPF + 120 kg : 2017

         CHAMPION D'EUROPE  OPEN  + 125 kg EPF : 2003 2004
         CHAMPION D'EUROPE  OPEN  + 120 kg EPF : 2011 2012 2016 2017 2018
    VICE-CHAMPION D'EUROPE  OPEN  + 125 kg EPF : 2005
    VICE-CHAMPION D'EUROPE  OPEN  + 120 kg EPF : 2014 2015 2019
    VICE-CHAMPION D'EUROPE MASTER + 120 kg EPF : 2015
   3° CHAMPIONNAT D'EUROPE  OPEN  + 125 kg EPF : 2010
   4° CHAMPIONNAT D'EUROPE  OPEN  + 120 kg EPF : 2013
   5° CHAMPIONNAT D'EUROPE  OPEN  + 125 kg EPF : 2002

            CHAMPION D'EUROPE POWERLIFTING EPF + 120 kg : 2013
       VICE-CHAMPION D'EUROPE POWERLIFTING EPF + 125 kg : 2006
       VICE-CHAMPION D'EUROPE POWERLIFTING EPF - 125 kg : 2009
      3° CHAMPIONNAT D'EUROPE POWERLIFTING EPF + 125 kg : 2010
      3° CHAMPIONNAT D'EUROPE POWERLIFTING EPF + 120 kg : 2012
      4° CHAMPIONNAT D'EUROPE POWERLIFTING EPF + 125 kg : 2005 
      4° CHAMPIONNAT D'EUROPE POWERLIFTING EPF + 120 kg : 2011 2014 2015 2017
      7° CHAMPIONNAT D'EUROPE POWERLIFTING EPF + 120 kg : 2016

                        Record personnel   Squat    + 125 kg :  420   kg
                        Record personnel Benchpress - 125 kg :  287,5 kg
                        Record personnel Benchpress + 125 kg :  371   kg
                        Record personnel  Deadlift  + 125 kg :  322,5 kg
                        Record personnel   Total    + 125 kg : 1075   kg

                 PHOTOS GALLERY

Sandvik.jpg (25387 octets)

Sandvik2.jpg (17888 octets) Sandvik.jpg (51824 octets) Sandvik4.jpg (105039 octets) Sandvik5.jpg (119197 octets) podiumplus.jpg (24854 octets) Sandvik3.jpg (95768 octets)

                 INTERVIEW ( en anglais pour le site CriticalBench.com )

CB : Quels sont votre âge, votre poids et votre profession ?
KS : Âge : 29 ans ( né le 5 mars 1975 ), poids de corps : environ 150 kg ( 330lbs ), profession : Facteur.
CB : Quels sont vos meilleurs performances ?
KS : Mes records personnels sur les différents mouvements sont : squat à 395 kg ( 870 lbs ) lors d'une compétition régionale le 15 novembre 2003, développé couché de 325 kg ( 715 lbs ) lors d'une compétition locale le 5 juin 2004, soulevé de terre à 307.5 ( 677 lbs ) lors d'une compétition locale le 5 juin 2004 et un total de 1022,5 kg ( 2252 lbs ) lors d'un concours local le 5 juin 2004.
CB : Depuis combien de temps faites-vous du powerlifting et où ?
KS : Je m'entraîne avec des poids depuis 1993, mais je n'ai commencé à faire de la compétition qu'en 2001. Je n'ai participé qu'à des compétitions de l'IPF.
CB : Quel style d'entraînement utilisez-vous ?
KS : Mon style d'entraînement ne comporte rien d'étrange. Pas d'élastiques, pas de chaînes. Juste des mouvements de base ordinaires et parfois un exercice d'assistance. Je ne m'entraîne que trois fois par semaine et cela semble me convenir parfaitement.
CB : Quel type d'équipement utilisez-vous et comment en tirez-vous le meilleur parti ?
KS : Je participe à des compétitions et je m'entraîne avec des maillots, des combinaisons et des bandes Titan. Comme je fais beaucoup de compétitions, je n'ai pas vraiment besoin de m'entraîner beaucoup avec du matériel. Je compose simplement le numéro du maillot si j'en ai un nouveau, et je le garde pour les prochaines compétitions. De cette façon, ils durent plus longtemps aussi. Mais parfois, je m'entraîne avec un vieux maillot et je garde le maillot de la compétition. De cette façon, je peux essayer des poids très lourds s'il me reste beaucoup de temps avant la prochaine compétition.
CB : Qui êtes-vous ?
KS : Je suis un type "ordinaire", célibataire, et je me considère comme assez positif et amical. Ma famille se compose de ma mère, qui vit avec son mari à environ 30 km de chez moi, et de ma sœur, qui vit en Suède avec son mari, mais qui n'est pas encore très loin. Je peux y arriver en 3 heures. Quand j'ai commencé à soulever des charges, j'ai remarqué que j'avais une certaine force par rapport à la plupart des autres gars, mais je ne me souciais pas de la compétition jusqu'à ce que j'aide le club local de powerlifting comme pareur et que je trouve cela très excitant et amusant. À cette époque, je soulevais des charges depuis sept ans. Mes record personnels étaient de 300 kg au squat ( bandes et ceinture ), 210 kg au développé couché et 240 kg au soulevé de terre. Je ne me souciais pas beaucoup des soulevé d terre à cette époque et je dois encore subir les conséquences de cette idée stupide. Aujourd'hui, je participe à la compétition dans ce même club de powerlifting, l'Ålands Kraftsportklubb. L'adresse de notre site web est www.kraftsport.nu
CB : Où vous entraînez-vous ?
KS : Je m'entraîne au centre sportif public. Celui qui appartient à la ville, ce n'est pas une salle de sport commerciale. C'est assez bien, mais c'est assez petit. Mais il y a beaucoup de poids libres.
CB : Qui admirez-vous dans ce sport ?
KS : J'admire tous les powerlifteurs qui doivent vraiment travailler pour gagner et qui sont de bons et humbles sportifs.
CB : Voyez-vous des powerlifteurs en devenir que vous aimeriez reconnaître ?
KS : Si vous voulez parler du niveau international, l'un des powerlifteurs que je voudrais mentionner est le Britannique Andy Thompson. Il est de plus en plus grand et fort, un bon powerlifteur. Un autre est Fredrik Svensson, de Suède. Surveillez également le Finlandais Marcel Lindholm en - 82,5 kg. Il est encore junior mais bat la plupart des seniors dans sa catégorie de poids lors des compétitions internationales.
CB : Comment avez-vous commencé à soulever des poids ? Quelqu'un vous a-t-il aidé à monter ?
KS : J'ai toujours été paresseux, mais à 18 ans, un ami à moi ( Robert Karlsson ) venait de commencer à soulever des poids. Je n'aimais aucun des sports où il faut courir, donc il n'y a pas beaucoup de sports à choisir. Je me suis dit qu'il fallait que je fasse quelque chose, car je devenais un peu mou au milieu du corps. Alors j'ai essayé, puisque mon copain m'embêtait tout le temps, de venir m'entraîner avec lui. Robert est parti en Suède un an plus tard et a arrêté de s'entraîner.
CB : Sur quoi vous concentrez-vous le plus pendant vos mouvements ?
KS : Squat : Quand j'ai commencé à soulever des poids, j'ai avec une position rapprochée. J'ai pensé que c'était la seule façon de le faire. Quand j'ai commencé à concourir, j'étais devenu si lourd ( lire : gros ) qu'il était impossible d'atteindre la profondeur légale, alors j'ai dû ajuster ma position pour qu'elle soit un peu plus large. Mais j'ai des jambes assez courtes, donc je ne peux pas me tenir trop large. Je me concentre sur le maintien de mon dos en position verticale et j'essaie de maintenir ma vitesse lorsque je me relève du bas. Développé couché : Je pense que je bouge mes coudes quand je m'installe sur le banc. J'ai peut-être l'impression d'avoir un grand pont, mais c'est juste mon ventre qui ressemble à un grand  pont ... Je n'ai pas pensé à la trajectoire de la barre mais je pense qu'elle est assez droite. Là encore, j'essaie de me concentrer sur la vitesse ; une descente rapide et une pression explosive. Soulevé de terre : J'ai commencé comme un deadlifteur conventionnel mais à cause de la croissance du ventre, j'ai dû changer de technique pour devenir sumo. J'essaie de me concentrer sur le fait de me pencher autant que possible et de garder le dos droit. Mes jambes sont plus fortes que mon dos.
CB : Veuillez énumérer vos numéros d'entraînement dans les mouvements courants.
KS : Je ne fais pas vraiment de levers super lourds à l'entraînement, sauf si c'est proche d'une compétition. J'ai squatté de 400 kg et j'ai soulevé 310 kg, tous deux avec un équipement complet. Les meilleurs développé couché avec planches que j'ai fais en une séance ont été : 3x320kg ( 3x705lb ), 3x335kg ( 3x738lb ), 2x350kg ( 2x771lb ), avec un équipement complet.
CB : Quel est votre programme d'entraînement ?
KS : Mon programme d'entraînement est très simple. Je ne m'entraîne que trois fois par semaine ; une séance d'entraînement pour chacun des 3 exercices principaux. Parfois, je fais un exercice d'assistance si j'ai encore de l'énergie. Comme je l'ai écrit plus tôt, je suis paresseux ... Je travaille généralement jusqu'aux poids lourds, puis je fais 2 à 4 séries de poids lourds avec 2 à 3 répétitions, puis je descends vers des poids plus légers et je fais quelques séries que j'essaie de rendre aussi explosives que possible.
CB : Qu'est-ce qui vous a permis d'atteindre votre niveau actuel ?
KS : Le facteur le plus important qui m'a permis d'arriver à ce niveau est mes amis du club de powerlifting. Nous nous aidons tous les uns les autres, nous échangeons des conseils et ainsi de suite, et sans eux je ne serais pas où je suis maintenant.
CB : Que pensez-vous de ce que vous avez accompli jusqu'à présent et quels sont vos objectifs ?
KS : J'ai le sentiment d'être allé très loin, beaucoup plus loin que ce que je pensais quand j'ai commencé. Mon objectif était de devenir un bon lifteur au niveau national. Plus tard, j'ai pensé que j'aurais peut-être une chance d'atteindre le record du couché de Riku Kiri en Finlande ( IPF ), qui est de 270 kg. Il l'a fait en 1989, donc c'était un vieux record. Je n'ai pas d'objectifs à long terme. Je prends une année à la fois et j'espère éviter des blessures graves.
CB : Comment comptez-vous continuer à battre des records ?
KS : Pour l'instant, je ne vois pas de raison de changer quoi que ce soit à mon entraînement, donc, je vais juste continuer et voir ce qui se passe. Je dois cependant m'entraîner à la prise en main pour améliorer mon soulevé de terre, car c'est nul.
CB : Sur quoi recommandez-vous que les powerlifteurs non élites se concentrent le plus pendant l'entraînement ?
KS : Il est difficile pour moi de donner des conseils à des personnes que je n'ai pas vues soulever, mais je suppose qu'un bon conseil pourrait être de ne pas en faire trop. Si votre corps a besoin de se reposer, alors reposez-vous.
CB : Décrivez votre plan nutritionnel.
KS : Hehe ... mon plan nutritionnel ... Ce serait de m'assurer que j'ai assez de nourriture. Je ne me soucie pas vraiment de ce que c'est, je veux juste de la nourriture qui a bon goût. Un de mes sponsors est un restaurant de pizzas et je mange beaucoup là-bas. Je ne suis pas l'exemple parfait de ce que vous devez manger, je ne fais que manger.
CB : Quand et où aura lieu votre prochaine compétition ?
KS : Ma prochaine compétition est le Championnat du monde de powerlifting de l'IPF, en Afrique en Sud. Je pars le mardi et je me concoure le dimanche 14 novembre. Le week-end suivant, c'est le championnat de Finlande pour les équipes/clubs. Quelques semaines plus tard, j'assisterai aux championnats du monde de l'IPF en développé couché. Le week-end suivant, il me reste encore une compétition. Il s'agit d'une compétition régionale de hockey sur glace ici en Finlande. J'ai donc un emploi du temps chargé.
CB : Vous souhaitez remercier quelqu'un ?
KS : J'aimerais profiter de l'occasion pour remercier Titan de m'avoir aidé et d'avoir cru en moi, ainsi que le revendeur local de Titan en Finlande, Sakari Selkäinaho. Il me fournit tout le meilleur matériel ! Merci !
CB : Merci Kenneth.

                                            Retour à la page d'accueil : accueil