RYAN KENNELLY

        Ce poids lourd américain est en train de devenir la référence mondiale en 125 et 140 kg ... Il a passé un splendide 800 lbs ( 365 kg ) en 308 lbs ( - 140 kg ), deuxième homme après Clark à passer les 800 ... Après avoir passé un super 855 lbs, il vient de pousser, en cette fin d'année 2004, la deuxième barre de tous les temps, 2° homme à passer les 900 lbs ! Il vient en 2007 de battre le record absolu avec 470 kg ( 1036 lbs ) et de l'améliorer avec 1050 lbs en Décembre, puis avec 1070 lbs en Avril 2008 et 1074 en Juillet !!!

                  BENCHPRESS PALMARES

                         CHAMPION DE L'ARNOLD CLASSIC   - 140 kg  WPO  : 2003 2004 2005
                         CHAMPION DE L'ARNOLD CLASSIC Super Heavy WPO  : 2007
                    VICE-CHAMPION DE L'ARNOLD CLASSIC   - 140 kg  WPO  : 2002  

                              CHAMPION DU MONDE  OPEN  - 140 kg WABDL : 2003
                              CHAMPION DU MONDE  OPEN  - 140 kg  WPA  : 2002
                              CHAMPION DU MONDE  OPEN  - 125 kg WABDL : 1998
                              CHAMPION DU MONDE JUNIOR - 110 kg WABDL : 1997
                        4° CHAMPIONNAT DU MONDE  OPEN  - 110 kg WABDL : 1997

                     VAINQUEUR DU BENCH BASH FOR CASH Super Heavy APF  : 2007
                            5° DU BENCH BASH FOR CASH   - 140 kg  WPO  : 2001  

                                      RECORD PERSONNEL - 125 kg : 347   kg (  765 lbs )
                                      RECORD DU MONDE  - 140 kg : 488   kg ( 1075 lbs )
                                      RECORD DU MONDE  + 140 kg : 487,5 kg ( 1074 lbs )

           Il a passé en compétition de 2000 à 2004 : 40 fois plus de 700 lbs !!!
                Premier homme à tenter 500 kg ( 1100 lbs ) !!!

                  PHOTOS GALLERY
Kennelly2.jpg (39106 octets) Kennelly1.jpg (49167 octets) Kennelly5.jpg (41110 octets) Kennelly4.jpg (15669 octets) kennelly3.jpg (14167 octets)

                                    INTERVIEW ( en anglais par Sean "Seanzilla" Katterle )

SK : Les magazines de nos jours sont remplis de routines d'entraînement avancées que les pros utilisent. Beaucoup de ces articles sont inspirants et informatifs, mais ils ne sont pas d'une grande utilité pour le powerlifteur débutant qui n'est pas encore physiquement préparé à ces programmes de musculation. Veuillez décrire un programme d'entraînement au développé-couché pour un powerlifteur qui a un développé-couché maximum de 100 kg.
RK : Commencez par vous mettre sur le banc une fois par semaine et commencez avec 45 % de 100 kg pour 8 séries de 3 répétitions, en augmentant de 5 % chaque semaine. Une fois que vous aurez atteint 75 %, vous ne ferez plus que 4 séries de 3 répétitions. Puis, lorsque vous aurez atteint 85 %, vous ne ferez que 2 séries de 3 répétitions. À 100 %, vous pourrez faire 1 série de 3 répétitions et vous aurez une nouvelle série de 1 répétitions maximum d'environ 114 kg. Tout ce que vous pouvez tripler sur le banc de développé couché, vous le multipliez par 10 %, ce qui vous donne un maximum de 5 kg par rapport à votre maximum de 1 répétitions. Avec ce programme d'entraînement de base, votre travail d'assistance consistera à faire de mouvements de verrouillage, des skull cruchers et du développé incliné prise serrée. Avec toutes vos séries de travail d'assistance, effectuez des séries de cinq répétitions, en augmentant le poids de chaque série jusqu'à une série lourde de 5 répétitions ( où vous pouvez à peine obtenir la cinquième répétition ), puis arrêtez. Terminez toujours votre entraînement sur le banc de musculation par des poussées de triceps à haute répétitions pour augmenter la fatigue musculaire. Vous pouvez également faire quelques exercices facultatifs sur les épaules ce jour-là, tels que les élévations frontales ( avec barre ou haltère ) pour les deltoïdes avant et les élévations latérales avec haltères pour les deltoïdes latéraux. Il est conseillé d'utiliser des répétitions en hauteur pour effectuer ces exercices d'épaule.
SK : La seconde moitié du développé couché est le "lockout" des powerlifters. Les triceps sont les muscles qui sont principalement impliqués dans cette partie de l'élévation. Quels sont vos trois mouvements d'assistance aux triceps préférés ? Pourquoi ? Combien de séries et de répétitions pour chaque mouvement ?
RK : J'aime le développé couché à prise serrée et les verrouillages de mouvement. Cela permet de renforcer considérablement les triceps et les épaules et d'augmenter rapidement le poids de votre presse. Lorsque vous les entraînez, travaillez jusqu'à une série lourde de 5 répétitions en utilisant des poignées rapprochées sur tous les mouvement. Une prise serrée sur une haltère correspond à au moins une largeur de main complète par rapport à votre prise de compétition.
SK : Quand vous faites du développé couché, vous arrive-t-il de faire des répétitions jusqu'à l'échec ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
RK : Non, je fais toujours des triplés lourds à l'entraînement en utilisant des poids que je suis sûr d'obtenir. Mais, si je suis à 4 semaines avant la compétition, je ne répète jusqu'à l'échec que mes exercices lourd. Cela prépare mon corps pour le grand concours du couché.
SK : Beaucoup de powerlifteurs ont entendu parler de l'utilisation de "bandes, planches et chaînes" dans leur entraînement. Veuillez expliquer les concepts de base de l'utilisation des bandes et des chaînes dans l'entraînement au développé couché.
RK : Les bandes vous apprendront à accumuler de l'énergie cinétique dans la phase excentrique ou de diminution du poids. Les bandes d'entraînement tireront sur la barre et vous feront rassembler toute cette énergie et l'utiliser pour exploser sur la phase concentrique. Cela se fait en utilisant les dorsaux pour abaisser la barre ; en enfonçant votre triceps interne supérieur dans vos dorsaux fléchies, ce qui évite à vos épaules de supporter le poids de la phase d'abaissement. De plus, les bandes vont créer une puissance de verrouillage extrême du fait que la charge de poids va s'alourdir lorsque la barre atteint le verrouillage ( plus les bandes s'étirent, plus elles offrent de résistanc e). Vos muscles commenceront à apprendre qu'ils devront également travailler plus dur en haut du mouvement et que le conditionnement musculaire de l'esprit sera récompensé en kilos. Les bandes d'entraînement de la marque n°1 sont celles vendues par The Powerlifting Superstore et vous pouvez les commander en vous connectant sur www.monstermuscle.com.
Les chaînes vous permettront d'atteindre une grande vitesse sur le banc de musculation. Lorsque vous amenez la barre sur votre poitrine, les chaînes s'empilent sur le sol et allègent la charge en bas. Lorsque vous commencez à appuyer et que la barre se détache de votre poitrine, les chaînes ( qui sont attachées à la barre ) se détachent du sol, ce qui augmente le niveau de résistance pondérée. L'élévateur apprendra à exploser avec une grande force en essayant de faire sortir les chaînes du sol. Une fois de plus, votre corps deviendra très réactif à ce type d'entraînement et vous apprendra à développer une force, une vitesse et une rapidité extraordinaires tout au long de la montée. Vous pouvez acheter des chaînes et des connecteurs de chaîne dans votre magasin local de matériaux de construction.
Des planches vous permettront de vous entraîner aux points de blocage ( un point de blocage est le point dans le développé couché où vous manquez parfois, ou échouez, lors d'une tentative ) dans le banc de couché. Le développé couché avec planches permet également de renforcer les triceps. Vous vous entraînerez à une hauteur de 3,6 et 8 pouces de votre poitrine ( selon le nombre de planches que vous utiliserez ) et vous vous arrêterez sur les planches ( ce qui vous permettra de prendre de l'élan ). Cela vous permettra de construire votre développé couché aux points les plus faibles ( pour surmonter vos points d'adhérence ) et d'entraîner votre puissance de blocage. Avec les planches, vous partirez d'un point de mi-course dans le développé couché, et d'une butée morte, et cela vous apprendra à renforcer et à surmonter vos points d'adhérence dans la phase de la montée du couché.
SK : En plus du travail sur banc plat, combien de fois vous entraînez-vous sur un banc en pente ou sur un banc incliné ?
RK : Le développé couché sur le déclin est un lift qui s'entraîne en dehors de la saison ou lorsqu'une rencontre est prévue dans plus de 8 à 10 semaines. Le développé incliné est effectué comme travail d'assistance. Sur le développé incliné, j'aime travailler jusqu'à des triples lourds, en utilisant une prise serrée, ce qui renforce les triceps.
SK : À mon avis, le power rack est l'une des plus grandes inventions jamais réalisées dans le domaine des équipements de gym. De quelle manière utilisez-vous un power rack dans votre entraînement du développé couché ?
RK : Je n'utilise le power rack que pour les verrouillages de mouvement, pour entraîner les 4 premiers pouces du développé couché et pas plus que les 8 premiers. Pour ce faire, j'installe le banc plat à l'intérieur du bâti, je positionne les goupilles de sécurité à la hauteur appropriée, puis j'appuie sur les goupilles, en arrêtant complètement les goupilles avant de pousser pour une autre répétition. J'utilise une prise de main serrée et je travaille jusqu'à 3-5 séries de cinq répétitions lourdes.
SK : Qui, à part vous, considérez-vous comme les plus grands benchpressers de tous les temps ? Pourquoi ?
RK : Je pense que les deux autres, parmi les trois meilleurs benchpresseurs de tous les temps, sont Anthony Clark pour nous avoir montré qu'un développé couché de 365 kg est possible et Scot Mendelson pour avoir brisé la barrière vers l'inconnu et au-delà.
SK : Quelles sont, à votre avis, les erreurs d'entraînement les plus courantes que vous voyez faire les powerlifteurs ?
RK : Je pense que les erreurs les plus courantes sont de trop s'entraîner, de ne pas s'entraîner suffisamment et de se surpasser trop souvent sur les gros mouvements. Entraîner le développé couché plus de deux fois par semaine, c'est définitivement trop d'entraînement. Entraîner le développé couché moins d'une fois par semaine est très probablement un entraînement insuffisant. De plus, un powerlifteur ne devrait travailler sur un banc de musculation que 3 à 4 fois par an au maximum. Le reste de l'année d'entraînement devrait être consacré à la préparation de la prochaine tentative maximale.
SK : Parlez-nous des maillots de couché, de leur fonctionnement, de la marque que vous utilisez et de la façon de savoir quel est le maillot qui vous convient le mieux.
RK : Le maillot du couché, en termes simples, vous protège des blessures en gardant le haut du corps et les épaules serrés et en bonne condition pendant le mouvement. De plus, la charge de travail est plus légère dans la partie inférieure en raison de la façon dont le maillot est fait, ou coupé, ce qui donne plus de soutien dans la partie inférieure du mouvement. J'utilise le double denim Inzer et le nouveau denim Inzer ultimate, qui ont tous deux connu un énorme succès. Si vous cherchez à acheter un maillot de couché, je vous recommande vivement de choisir la marque Inzer, car elle est de loin le leader mondial.
La pratique, la pratique, la pratique est la seule façon de déterminer si un style de maillot du couché particulier vous convient. Lorsque vous recevez un maillot de votre fournisseur, après avoir pris les bonnes mesures, il y a 95 % de chances que ce maillot vous convienne. Chacun a un style de couché différent, vous devez donc trouver un maillot adapté au style que vous utilisez ; où vous amenez la barre sur votre poitrine ou sur le haut de vos abdominaux, et si vous savez comment abaisser la barre en utilisant votre dos comme vous le feriez dans un denim. Si vous n'utilisez pas votre dos pour abaisser la barre, alors un maillot en poly serait votre meilleure option. Je vous conseille de toujours commencer par un maillote en poly et de ne vous mettre au jean qu'une fois que vous vous sentirez à l'aise avec. J'ai plusieurs styles de maillots Inzer dans mon sac de sport et je les expérimente tous.
SK : Quel autre équipement recommandez-vous d'utiliser lors d'un entraînement intensif ?
RK : Je recommande une ceinture de force Inzer à usage intensif et une paire de bandes Inzer Z Style de 36". Je recommande Inzer parce que, lorsque vous vous entraînez pour être le meilleur, vous devez utiliser les meilleurs produits disponibles.
SK : Décrivez les muscles les plus utilisés dans le développé couché et leur rôle dans le processus du développé couché.
RK : Les épaules, les pectoraux, le dos et les triceps sont les groupes de muscles les plus utilisés dans le développé couché. Les dorsaux sont les plus importantes car ils sont utilisés en premier lieu pour réduire le poids. Le haut du dos et les lombaires sont également les endroits où tout le poids est transféré. Vos épaules et vos pectoraux sont ensuite utilisés au bas du mouvement et les triceps sont les muscles qui poussent vos bras ( et la barre ) en position de blocage, ce qui termine le mouvement. Vous devez utiliser les pectoraux, les épaules et les triceps de manière égale ( à pleine force ) lorsque vous appuyez sur le poids ; ces trois groupes de muscles travaillant ensemble dans la partie concentrique du mouvement est la manière dont vous devez appuyer.
SK : Quels sont vos trois execices d'assistance préférés pour les épaules ? Combien de séries et de répétitions pour chaque mouvement ?
RK : J'aime les levées de plaques, les élévations d'haltères sur le côté et les tirages verticales. Je fais 4 séries de 6 à 8 répétitions sur ces exercices et cela me brûle vraiment les muscles !
SK : Ce n'est pas un secret que les powerlifteurs sont totalement hardcore ! Quel est le truc le plus fou et le plus incontrôlable que vous ayez vu dans un concours de powerlifting ou dans une salle de gym ?
RK : J'ai vu un gars rater son développé couché et se lever pour donner un coup de boule aux poids, se mettre KO tout seul ! Et je me souviens aussi avoir vu un type qui avait tellement cogné la tête contre la barre avant de squatter qu'il s'est ouvert la tête. Cela ne l'a pas empêché de continuer sa tentative et le sang a coulé sur son visage pendant le mouvement, qui était fou, mais vraiment intense !
SK : Quels sont les autres sports que vous pratiquez ou suivez ? Avez-vous des athlètes préférés dans ces sports ?
RK : Le seul autre sport que je suis est le combat sans merci. Je suis un grand fan de Tank Abbott. Ce type ne se bat pas seulement pour l'argent ou le sport, il se bat parce qu'il aime l'agressivité. C'est un vrai combattant de rue et je le respecte pour sa véritable dureté.
SK : Dans quelles fédérations êtes-vous en compétition ?
RK : Je participe à la World Powerlifting Organization, à la World Association of Benchpressers and Deadlifters, à l'American Powerlifting Federation et à l'American Powerlifting Association. ( C'est l'Organisation Mondiale de Powerlifting qui organise les compétitions de powerlifting à l'Arnold Classic et au GNC Show of Strength et ce sont des compétitions incontournables ).
SK : Quelles sont les personnes les plus intéressantes que vous avez rencontrées dans ou autour du sport du powerlifting ?
RK : Chuck Vogelpohl pour son intensité. Scot Mendelson, parce que nous sommes les deux meilleurs benchpresseur et que la compétition serrée fait partie de ce qui nous pousse tous les deux à continuer à battre nos propres records. George Halbert, parce qu'il est un scientifique du développé couché et parce qu'il est sur le banc de couché avec un poids corporel d'un peu plus de 90 kg. Et la quatrième femme qui nous vient à l'esprit est Becca "The Iron Maiden" Swanson, parce qu'elle est la femme la plus forte de tous les temps ( et, avec Jill Mills, la gagnante du prix de la femme la plus forte du monde, l'une des deux femmes les plus fortes de l'histoire ).
SK : Parlez-nous de certaines des techniques hardcore que vous avez même faites, ou vues, en préparation d'une tentative de développé couché maximum.
RK : Une fois, j'ai reniflé une bouteille de couple de nez ( une concoction à base d'ammoniaque ) si fort que le sel gemme de la bouteille est monté dans mon nez, dans le fond de ma gorge, et je l'ai recraché par la bouche. Je me souviens encore de la première fois où j'ai vu Scot Mendelson se faire gifler très fort au visage par sa femme, plusieurs fois ; wow, c'était intense.
SK : Quel genre de musique écoutez-vous lorsque vous vous entraînez ?
RK : Slayer, Old Metallica, Prong, Sepultura, ..., et d'autres groupes de heavy metal bruyants.
SK : Quelqu'un que vous aimeriez remercier ou des messages personnels que vous aimeriez partager ?
RK : J'aimerais remercier Louie Simmons pour avoir redressé ma carrière de bencheur et pour m'avoir donné des conseils qui m'ont vraiment aidé à atteindre le sommet. Scot Mendelson pour sa concurrence agressive contre moi, qui me pousse à être plus fort que jamais. Wes Kampen et le reste de l'équipe du Monster Muscle Magazine pour avoir fait un si bon travail de promotion de mon sport. En outre, j'aimerais remercier The Powerlifting Superstore et Rick Brewer/House of Pain Ironwear pour m'avoir sponsorisé et m'avoir aidé à atteindre mes objectifs. J'aimerais également remercier Eclipse Sports Supplements pour m'avoir également sponsorisé et pour m'avoir fourni des produits nutritionnels de haute qualité. Lorsque j'ai atteint mon record de 365 kg ( 800 lbs ) au développé couché et que j'ai ensuite gagné l'Arnold Classic Benchpress Championship, j'ai reçu de nombreuses offres de sociétés de compléments alimentaires. J'ai eu le luxe de choisir parmi les meilleurs et j'ai choisi Eclipse Sports Supplements parce que leurs produits sont géniaux ! Et enfin, je voudrais remercier tous mes amis et ma famille qui ont cru en moi et m'ont encouragé jusqu'à la victoire. Pour ce qui est des conseils supplémentaires, j'aimerais dire à tous les futurs benchpresseurs : n'abandonnez jamais vos rêves. Passez d'un plateau à l'autre dans votre entraînement en changeant simplement d'exercices. Votre corps s'habituera à un exercice et vos gains de force ralentiront ou s'arrêteront. En changeant votre entraînement, vous garderez les muscles en état de choc et, en retour, d'énormes gains de force se produiront et vous franchirez vos plateaux de progression. Enfin, évitez les attaques personnelles sur internet et ne soyez pas un fraudeur sur internet. Il s'agit d'un sport où l'on se réunit, où l'on soulève des poids importants, puis où l'on prend la brise, quelques bières et une pizza. Nous ne sommes pas au lycée et nous ne nous battons pas pour des femmes ou des contrats de plusieurs millions de dollars. Le powerlifting est un mode de vie, et un mode de vie sacrément amusant en plus ! Je ne me suis pas lancé dans cette aventure pour me chamailler et m'occuper sur l'ordinateur d'autres personnes, que je n'ai même jamais vues en personne. Nous devrions tous nous soutenir les uns les autres et faire en sorte que ce sport reste respectable afin que d'autres suivent nos traces. Restez forts !!!!!!!!!

                                    BENCH PRESS TRAINING

            Plan d'entraînement basé sur 8 semaines de préparation à partir d'un maxi de 400 lbs ( 182,5 kg )
            Ryan nous donne 7 points importants pour réussir au Développé Couché :

Il est important de manger 6 fois par jour ... chaque repas doit comporté une quantité importante de protéines !
                     il est aussi important de ne pas négligé les hydrates de carbones, car c'est eux qui vous donner l'énergie et la force à l'entraînement !

Prenez bien 8 à 10 heures de sommeil par nuit, si vous ne pouvez pas faire autant, prévoyez de faire une sieste ...
                    votre corps a besoin de ce repos pour récupérer ... 

Ne consommez pas d'alcool, cela vous empêchera de progresser et vous pouvez en devenir dépendant ...

Il est important de bien choisir son partenaire d'entraînement, il n'est pas là pour faire le spectacle, il est là pour vous aider et vous assurer ...
                    Vous avez besoin de vous entraîner avec quelqu'un qui est aussi sérieux que vous avec les barres ...  

Vous devez avoir le ventre plein quand vous venez à la salle : vous n'êtes pas ici pour un barbecue, mais pour vous entraîner ...
                    Par respect pour les autres mais aussi pour maintenir l'intensité dans votre entraînement ... Finissez votre entraînement et mangez après ...

Assurez vous toujours que vous avez fait un très bon échauffement lors du jour de votre maxi ...
                    Vos épaules, vos articulations et votre haut du corps plus particulièrement, cela vous aidera à éviter les blessures ...

Si vous voulez devenir un champion ... 
                    Vous devez vivre, manger, et dormir comme un champion, c'est en ayant cette hygiène de vie que vous y arriverez ...

Semaine 1 - Bench Press - 200 x 10 x 10, Triceps pushdowns lourd - 6 x 6, Skull crushers lourd - 6 x 4. 
Semaine 2 - Bench Press - 220 x 8 x 8, Triceps pushdowns lourd - 6 x 6, Skull crushers lourd - 6 x 4
                            hammer culrs ( biceps prise marteau ) léger - 4 x 8 ( maintenir 1 seconde contracté )
Semaine 3 - Bench Press - 240 x 6 x 6, Bench Press Rack ( arrêt à 15 cm de la poitrine ) - 340 x 3 x 6, Triceps pushdowns lourd - 6 x 4
Semaine 4 - Bench Press - 275 x 5 x 5, Bench Press Rack ( arrêt à 15 cm de la poitrine ) - 360 x 3 x 6 ( montée explosive et maintien de la barre en haut ) 
   
                 Triceps pushdowns lourd - 3 séries à 50, 60 lbs ... aller jusqu'à la brûlure sur les 3 séries ...
Semaine 5 - Bench Press - 315 x 4 x 3, Bench Press Rack - 380 x 3 x 3 ( montée explosive ), Bench Press prise serrée - 250 x 5 x 5
   
                 Triceps pushdowns léger - 3 séries de 10 reps ( maintenir 1 seconde concentré en haut à chaque répétition )
Semaine 6 - Bench Press- 345 x 3 x 3, Bench Press Rack - 415 x 3 x 3, Bench Press prise serrée - 250 x 5 x 5 ( montée explosive )
   
                 Triceps pushdowns léger - 3 séries de 10 reps ( maintenir 1 seconde concentré en haut à chaque répétition )
Semaine 7 - Bench Press - 365 x 3 x 3, Bench Press Rack - 415 x 3 x 3,  Triceps pushdowns léger - 3 séries de 10 reps 
Semaine 8 - une semaine avant la compétition : échauffement avec - 135 x 10, 155 x 8, 195 x 6, 225 x 6, 275 x 3, 315 x 1
           Mettez la combinaison : 345 x 1, 380 x 3, Triceps pushdowns léger - 3 séries de 10 reps 
Jour de la compétition : 1° barre - 375 Ibs, 2° barre - 405 Ibs, 3° barre - 425 Ibs. 

                                          Retour à la page d'accueil : accueil