DON REINHOUDT 

        Un grand champion américain des années 70 avec des grosses perfs sur les trois mouvements !

PALMARES       PHOTOS       INTERVIEW  

                                   POWERLIFTING PALMARES

            CHAMPION DU MONDE OPEN + 110 kg IPF : 1973 1974 1975 1976
      3° CHAMPIONNAT DU MONDE OPEN + 110 kg IPF : 1972

                           RECORD PERSONNEL   SQUAT    + 110 kg :  425   kg
                           RECORD PERSONNEL BENCHPRESS + 110 kg :  277,5 kg
                           RECORD PERSONNEL  DEADLIFT  + 110 kg :  402,5 kg
                           RECORD PERSONNEL   TOTAL    + 110 kg : 1100   kg

       VAINQUEUR DE L'HOMME LE PLUS FORT DU MONDE : 1979

                                   PHOTOS GALLERY




                                   INTERVIEW
            ( interview réalisée pour la revue Powerlifting USA )

SO : Peux-tu nous donner un résumé des meilleurs barres que tu as réalisé et les titres que tu as gagné ? Quels sont les résultats qui sont les plus importants pour toi ?
DR : J'ai gagné les championnats du monde de powerlifting de 1973 à 1976. J'ai également gagné les titres nationaux ces mêmes années. Mon plus grand souvenir est quand j'ai pris la 3° place au championnat du monde 1972. J'ai vu que j'étais sur le bon chemin. J'ai vu le total de John Kuc qui a remporté la victoire avec un total de 1070 kg et de très gros mouvements. Jimmy Willaims a prit la 2° place avec un couché à 307,5 kg si puissant, il a prit 317,5 kg ( 700 lbs ) en 3° barre et les a soulevé comme un souffle de son coffre mais a bloqué au 3/4 du mouvement. Il était si près et la claque était très longue. Peux-tu penser ce que Jim aurait fait avec un maillot ? Le plus grand bencheur de tous les temps ! J'ai fais 385/270/330 pour la 3° place. Cela a été une expérience merveilleuse avec un jugement très stricte. Mes meilleurs mouvements on été fait en 1975 a Chattanooga au Tennessee quand j'ai fais 1100 kg au total. J'ai réalisé un record du monde au soulevé de terre avec 402,5 kg. Cela a été fait à 2h00 du matin à cause d'une compétition très longue. Il y avait beaucoup trop de compétiteurs, c'est la dernière fois que j'ai concouru à Chattanooga. En 1976 j'ai squatté 425 kg à Findley, Ohio. J'ai réalisé 3 compétitions à plus de 1070 kg. J'étais également à ma connaissance le seul poids lourd à détenir un record du monde dans tous les mouvements au moins une fois. J'ai détenu le SQ, BP, DL et le total en même temps. Je ne pense pas qu'un poids lourd est fait cela avant moi. Après ma retraite du powerlifting en 1976, j'ai été invité à la compétition de l'homme le plus fort du monde en 1977. Je venais juste de perdre 57 kg de poids de corps pour passer de 165,5 kg à 108,5 kg. J'étais très faible et tout ce que je faisais c'était courir et jouer au basket. J'avais fait un régime très strict pour perdre tout ce poids. Quand j'ai reçu l'appel téléphonique, je n'ai plus poussé de poids depuis 4 mois et j'étais très faible. J'ai demandé au comité si je pouvais m'entraîner pendant une année et être invité à la grande compétition de 1978. Ils m'on vu vraiment très mal ainsi j'ai commencé à m'entraîner pour l'homme le plus fort du monde de 1978. Je suis a une compétition de force a NH, l'Eastern Open, en - 125 kg j'ai pris 4 records du monde en 1977. A 115 kg j'ai réalisé 327,5/237,5/340 pour un total de 905 kg. J'ai réalisé 8 essais sur 9 ce jour. J'ai pris 365 kg en 3° barre au soulevé de terre et j'ai obtenu les plus grosses crampes du monde. J'ai eu des douleurs jusqu'aux genous. Tout d'abord j'ai pensé à un déchirure du tendon tellement j'avais mal, heureusement ce n'étais que des crampes. Je n'avais jamais participé à une compétition de powerlifting depuis mon arrêt, j'ai mis toute mon énergie sur le soulevé pour le show de l'homme le plus fort du monde. En 1978 j'ai donné à Bruce Wilhelm tout ce qu'il a voulu. Il m'avais laissé après m'avoir appelé pensant que Don Reinhoudt était un gros âne. Je lui ai montré et montré que les powerlifteurs étaient plus puissant. Il a eu une année d'avantage sur moi, en 1979 Bruce n'est jamais revenu pour me prendre.
SO : Quand tu as commencé à soulever des poids, qu'est ce qui t'a intéressé ? As-tu toujours été un grand gars ou as-tu commencé comme tout mortel ?
DR : J'ai commencé à soulever des poids quand je suis allé à l'université pour jouer au football. Je suis allé dans une petite université de l'Iowa, en 2° division et je pesais pour 1,90 m : 105 kg. Au lycée nous n'avions pas de poids. Cela ne m'a pas pris très longtemps pour obtenir une taille forte et faire de gros gains. En 4 ans je suis passé de 105 kg à 122,5 kg. J'ai joué comme défenseur au collège. J'avais 18 ans quand j'ai commencé à pousser des poids. A cette époque personne ne connaissait rien aux poids. Tous les gars de l'équipe faisant du développé debout, des curls biceps, du couché avec haltères, et épaulés jeté. Pas de travail des jambes, pas de couché, et un bon nombre de curl.
SO : Quels genre de buts t'étais-tu fixé ? As-tu accompli tout ce que tu as souhaité faire ?
DR : Quand je suis sorti de l'université en 1968 j'ai voulu concourir en powerlifting. A ma première compétition j'ai fais 795 kg au total avec 300 au squat, 200 kg au couché et 295 kg au soulevé de terre. Au bout de 4 compétitions j'ai réalisé 865 kg avec un squat à 365 kg. Cela m'a prit du temps avant de progresser vraiment au terre. je pouvais faire 365 kg au squat et seulement 307,5 kg au terre. Après ma première année j'ai pensé que je pourrais être un powerlifteur de classe mondiale. Mon objectif était de devenir champion du monde. Je n'ai pas accompli tout ce que je voulais. J'ai fais beaucoup de mouvement en salle. J'ai réussi 3x900 lbs à l'entraînement et à 3 compétitions en 1976 j'ai tenté 3 fois 904 lbs et j'ai bloqué à chaque fois aux genoux. Je pense que j'aurais pu faire 1000 lbs au squat sans combinaison. A mon époque nous n'avions pas les combinaisons que les gars ont aujourd'hui. J'aurais pu être capable de 290 à 295 kg au couché. J'ai fais 282,2 kg au national une année mais j'ai eu deux rouges parce j'ai un pied qui a glissé. Je suis sûr que j'aurais été en mesure de faire 2500 lbs au total, je me suis retiré une année trop tôt. J'avais beaucoup plus en moi mais j'ai pensé qu'il était temps de me retirer.
SO : Quel type de régime d'entraînement utilises-tu ? Pourrais-tu nous donner une idée de ce à quoi cela ressemblait ?
DR : A mon époque, j'avais une vieille cave au dessous de la maison de mes parents. Je n'avais pas beaucoup de matériel de fantaisie. J'avais un ensemble olympique avec 457 kg. un rack à squat, des supports standards, un banc de couché, un banc d'incliné et quelques haltères ... J'entraînais deux fois par semaine le bas du corps et le haut du corps deux fois par semaine. Je ne faisais pas de fantaisie, je travaillasi très lourd. Je pouvais utiliser le support à squat pour le soulevé de terre et beaucoup de fin de mouvement au couché. J'ai fais beaucoup d'incliné, mon maxi était 260 kg en 1980. Un entraînement très simple et basique, mais les séances d'entraînement étaient terrible.
SO : Est-ce que tu penses que certaines parties de la musculation sont plus important pour des performances optimales en powerlifting ? Qu'est ce que tu penses qu'il y a des différences pour l'entraînement de l'homme le plus fort du monde ( WSM ) ?
DR : Pour le powerlifting et pour le WSM j'ai travaillé énormément les jambes et le dos. Mon dos et mes jambes étaient très puissantes ces jours là. Au WSM les jambes et le dos sont les plus importants pour être forts. J'ai été béni d'avoir le bas du corps très fort et de pouvoir soulever des choses aussi lourdes qu'un bas du corps puissant pouvait le faire.
SO : Quels composants de l'entraînement penses-tu être les plus importants ( mentalité, focus, éthique du travail, régime d'entraînement, diététique ou d'autres points que j'aurais oublié ?
DR : Détermination, motivation, travail strict, entraînement, mental, combattre les blessures et la diététique.
SO : Pour revenir en arrière, as-tu pratiqué d'autres sports avant le powerlifting ?
DR : J'ai joué au football à l'université pendant 4 ans. Au lycée j'étais un joueur de basket de ligue, un joueur de football au Western New York, au Western Shot putter et à l'université j'étais aussi dans l'équipe de Track de Varsity.
SO : Qu'est ce qui t'a intéressé à faire des compétitions de WSM ?
DR : J'ai pensé que j'apprécierai le défi. J'ai pensé que cela pourrait être révélateur de la vraie force d'un homme. En powerlifting comme dans tous les sports de force, tel que l'haltérophilie, vous faites quelques exercices. A une compétition de WSM il y a 10 épreuves. C'est de l'abondance.
SO : Comment est-ce que tu décrirais ton expérience du WSM et par rapport à ce que tu as fait avant 1977, est-ce que tu penses que c'est mieux que le powerlifting ?
DR : Non. J'ai aimé le powerlifting de tout mon coeur et de toute mon âme. Je dois beaucoup au powerlifting. Le concours du WSM était grand et je suis heureux d'y avoir participé.
SO : Quels sont les meilleures performances que tu as réalisé en WSM ?
DR : Mon soulevé de 457,5 kg de " filles ", d'une voiture de 1160 kg, d'un développé debout à 137,5 kg et un record du monde en temps pour tirer un camion de 9 tonnes. J'ai rencontré beaucoup d'amis merveilleux, Jon Kolb était le meilleur de la compétition en poids de corps. C'est mon ami le plus proche ! John est l'homme d'un homme et a un coeur aussi grand que le monde. Lars Hedlund est aussi un grand ami. J'ai eu beaucoup de batailles avec Billy Kazmaier. Billy est un grand strongman et a un corps de dieu grec ! J'ai toujours eu le plus grand respect pour Bill. Bruce Wilhelm ??? Bref ... Des moments mémorables et quelques amis merveilleux.
SO : Moi-même et d'autres personnes ont entendu parlé de la mauvaise attitude qu'à eu Bruce Wilhelm au WSM 1978. Que penses-tu de cette animosité entre vous deux ?
DR : C'est très mauvais ce qui s'est produit au WSM 1978 avec Bruce. Avant Bruce et moi étions de très bons amis. J'ai toujours eu du respect pour Bruce, il était un grand athlète et très futé, il n'était pas vraiment le plus, mais très futé et un athlète merveilleurx. Je lui ai donné tout ce qu'il a voulu et il en a profité. Beaucoup de personnes ne pouvaient le supporter pour son attitude méchante. Ils n'aimaient pas son attitude suffisante. Il a essayé de me piéger mais il n'est pas arrivé à entrer dans ma tête. Ce qui est drôle, c'est que 21 ans après des gens m'en parle encore. L'année dernière j'ai été introduit  au Hall of Fame à York, et beaucoup m'ont parlé comme quoi Bruce avait été un abruti avec moi. J'ai toujours voulu rappeler que c'était une bonne personne, un gros travailleur, et quelqu'un qui a beaucoup donné pour le powerlifting. Malheureusement c'est sa réputation qui restera dans l'histoire, alors qu'il a été un grand athlète en powerlifting et en haltérophilie. Mais j'ai toujour eu du respect pour les personnes car chacun a droit au respect.
SO : Quels sont les athlètes contre qui tu as concouru ( Powerlifting et WSM ) qui resteront dans ta mémoire comme des grands ? Qu'est ce qu'ils ont de spécial à tes yeux ?
DR : J'ai en mémoire beaucoup de personnes qui sont à la fois de grands athlètes et de grands hommes. Mon numéro un serait Jon Kolb des Steelers. Jon était l'homme le plus puissant pour sa taille que j'ai connu. Il était aussi la personne la plus grande et j'ai été béni de l'avoir eu comme ami. C'est merveilleux que les Steelers aient gagné 4 super bolws. Jon avait les bras les plus puissants que j'ai connu, j'avais l'habitude de m'entraîner avec Jon à Pittsburgh. J'avais des bras puissant et pourtant John était capable de me tirer la serviette des mains alors que j'étais capable de faire des répétitions à 410 kg au soulevé de terre sans sangles et que je pesais 45 kg de plus que lui. Jon pesait 122,5 kg et était l'homme le plus fort du monde en poids de corps. Je pense que Billy Kazmaier était le plus grand, et construit comme un dieuBilly était puissant, rapide et ne renonçait jamais. Jimmy Williams était grand et John Kuc était irréel. Mon meilleur ami était Doyle Kennedy qui était un réel vainqueur en powerlifting. Lars Hedlund était un grand compétiteur qui n'arrêtait jamais, il était batit comme Kaz.
SO : Est-ce que tu continue à suivre le powerlifting et le WSM depuis que tu ne fais plus de compétition ? Si oui, quels athlètes t'impressionnent et pourquoi ?
DR : Je ne suis plus le powerlifting pour être honnête. Je peut lire les revues quand le temps me le permet. Je suis très occupé avec mon travail comme directeur de la jeunesse dans le comté de Chautauqua. Je travaille avec des centaines de jeunes et cela me maintient très occupé. De ce que j'ai entendu des derniers Hall of Fam de ces dernières années, les choses ont bien changé. Les gars n'ont pas la camaraderie que nous avions à l'époque. Je sais que les charges ont beaucoup augmentés en squat et couché. Je pense Jimmy Williams et Billy Kazmaier sont les meilleurs bencheurs de tous les temps. Ils n'avaient pas de maillot, que de la force pure. Je devine que les bandes sont iréelles dans le monde du powerlifting aujourd'hui. J'ai squatté au national en 1973 avec seulement une ceinture ( pas de combinaison et de bandes genoux ) : 430 kg mais c'était 2 cm trop haut, quand je vois certaines fédérations, cela aurait été un record du monde sans bandes genoux.

Retour à la page d'accueil : accueil