JANI MURTOMAKI

        Un champion lourd Finlandais !

                    Palmarès        Photos          Interview

                  POWERLIFTING PALMARES

             CHAMPION DU MONDE BENCHPRESS OPEN  GPC  + 140 kg : 2010
             CHAMPION DU MONDE BENCHPRESS OPEN WABDL + 140 kg : 2008

             CHAMPION DU MONDE BENCHPRESS OPEN  WPC  + 140 kg : 2006  

                          RECORD PERSONNEL  SQUAT    WPC + 140 kg :  440   kg
                          RECORD DU MONDE BENCHPRESS WPC + 140 kg :  420   kg
                          RECORD PERSONNEL DEADLIFT  WPC + 140 kg :  345   kg
                          RECORD NATIONAL   TOTAL    WPC + 140 kg : 1140   kg

       1° Européen à passer 400 kg au Développé Couché ( 5° au Monde )

                  PHOTOS GALLERY
         
             INTERVIEW
            réalisée par Sakari Selkainaho ( pour la revue Powerlifting USA : Janvier 2009 )

     SS : Jani peux-tu nous donner quelques informations sur toi ?
   
  JM : J'ai 26 ans, je travaille pour Metal Sport & Wear, j'ai une amie Heidi, j'ai deux chiens. j'aime me balader avec mes chiens, faire de l'ordinateur et pêcher durant l'été.
     SS : Comment es-tu venu au Powerlifting ?
   
  JM : Je suis allé dans une salle avec des amis juste pour voir combien je pourrais faire au développé couché.
     SS : As-tu pratiqué d'autre sports avant ?
     JM : J'ai fais du catch durant ma jeunesse depuis l'âge de 17 ans. J'ai fais aussi du football. 
     SS : Quel a été ta première compétition ?
     JM : J'ai participé a une compétition nationale IPF en 2001.  
     SS : Quels sont tes objectifs ?
   
  JM : Je veux être le meilleur bencheur et powerlifteur du monde.  
     SS : Qu'est ce qui s'est le plus développé dans le powerlifting ces 10 dernières années ?
   
  JM : Les maillots ont pris une place importante, les athlètes utilisent mieux leur équipement et cela donne de meilleures performances. Aussi, les informations sur les entraînements, le savoir s'est développé. 
     SS : Qu'est ce qui pour toi à vraiment changé ces deux dernières années ?
   
  JM : Le bloc de l'Est est entré dans les compétitions pro, c'est le principal changement. Je pense que cela a fait progresser notre sport. Les niveaux ont augmentés aussi.  
     SS : Que penses-tu de l'argent dans le powerlifting ?
   
  JM : C'est une bonne chose. L'argent permet d'avoir de meilleurs résultats.  
     SS : Les performances ont augmenté de façon spectaculaire ces dernières années. Quelles peuvent être les limites ?
   
  JM : Je ne pense pas qu'il y ai des limites.  
     SS : Parles-nous de ton entraînement. Quels exercices d'assistance sont les meilleurs pour chaque mouvement ?
   
  JM : Pour le squat : les good morning, le travail des fessiers et des abducteurs, les abdominaux ... Pour le couché : le travail avec des planches et le travail du haut du dos ... Pour le terre : le soulevé de terre jambes tendues, le travail des abdos avec bandes ...  
     SS : Quelle sorte de travail est pour toi le meilleur ?
   
  JM : Les squats avec des chaînes sont très bien. Le développé couché avec des planches et des chaînes, mais aussi le couché par terre. Pour le soulevé de terre, le mouvement traditionnel est le meilleur. 
     SS : Quel est le rôle de l'explosivité dans l'entraînement de force ?
   
  JM : C'est important pour les athlètes, avec les équipements d'aujourd'hui, de travailler l'explosivité. Cela jour un rôle important. Le travail dynamique joue aussi un rôle dans la récupération.  
     SS : Peux-tu nous donner les plus grosses erreurs des débutants ?
   
  JM : 1 : copier l'entraînement des champions.   
          2 : s'entraîner avec le matériel au début.
          3 : ne pas utiliser les mouvements de base.
     SS : Quelles sont les plus grosses erreurs des débutants à l'entraînement ?
   
  JM : 1 : se focaliser sur les mauvaises choses.  
          2 : s'entraîner trop.   
          3 : ne pas être capable de changer d'entraînement.   
          4 : penser que l'on sait tout.   
          5 : ne pas écouter les conseils.   
          6 : avoir une mauvaise nutrition.  
     SS : Donnes-nous les 3 erreurs techniques habituelles sur les 3 mouvements !
   
  JM : Squat : tomber en avant, avoir les genoux en avant et ne pas être assez stable. Couché : ne pas garder les coudes à l'intérieur, descendre trop vite, ne pas tendre les bras pour verrouiller. Terre : ne as utiliser les hanches à la fin, ne pas se tenir droit au départ, avoir les jambes trop tendues au départ.  
     SS : Donnes-nous les 3 facteurs les plus important pour progresser régulièrement ?
   
  JM : 1 : s'entraîner correctement.  
          2 : avoir une bonne nutrition.   
          3 : se reposer.  
     SS : Comment as-tu développé tes connaissances de l'entraînement ?
   
  JM : Je temps en temps je consulte internet, mais je suis un peu septique. Au début j'ai eu beaucoup de conseils d'Arto Lyytikainen et Pasi Martikainen. Antti Uotinen m'a beaucoup aidé au couché. Je m'entraîne maintenant avec Ano urtiainen, et durant les 5 premiers mois avec lui j'en ai appris plus sur l'entraînement que toutes les années précédentes.  
     SS : Comment ton entraînement avec Ano a changé ?
   
  JM : J'ai découvert le sens et la folie de mon entraînement en même temps.  
     SS : Quels athlètes ont ton attention ?
   
  JM : Tous ceux qui concourent, sans distinction de fédération. S'ils mettent les pieds sur un plateau et qu'ils respectent les autres, alors ils ont mon respect.  
     SS : Quels sont tes conseils pour un débutant ?
   
  JM : Ne vous précipitez pas. Apprenez les bonnes techniques, utilisez les exercices de base. Apprenez et nourrissez vous sainement.  
     SS : Comment les chaînes et les bandes ont elles changé ton entraînement ?
   
  JM : Vraiment beaucoup. Cela a éliminé beaucoup de mes faiblesses et m'a donné plus d'explosivité.  
     SS : Que penses-tu du powerlifting pour les autres sports ?
   
  JM : De plus en plus de sports utilisent les mouvements du powerlifting pour travailler leur puissance.  
     SS : Tu travailles pour Metal Sport & Wear. Qu'y fais-tu ?
   
  JM : Développement des produits, test des maillots, service des consommateurs, envois, paiements, informations, internet ...  
     SS : Internet est vraiment entré dans la force, qu'est ce que cela a apporté ?
   
  JM : C'est bon pour notre sport. Le powerlifting est de plus en plus présent et on trouve de plus en plus d'infos sur les athlètes. En plus, maintenant c'est beaucoup plus facile de trouver des informations. Le plus gros défaut est ceux que l'on appelle les "experts" qui critiquent tout ce qu'ils voient. Il ne faut pas faire attention à ces personnes dont le total est inférieur au squat ou au couché qu'ils peuvent critiquer. Cependant, je vois beaucoup plus d'avantages que d'inconvénients dans internet.  
     SS : Quels sont tes prochains objectifs ?
   
  JM : Rester en bonne santé et soulever des poids le plus longtemps possible.  
     SS : Quelles sont les nouveautés de Metal ?
   
  JM : La nouveauté et la fabrication du King. Il a été testé avec succès pour le soulevé de terre. De nouveaux design pour les maillots et les combinaisons.  
     SS : Quelle est la plus grosse erreur des coaches ?
   
  JM : Ils ont souvent peu de connaissance et s'entraînent mal aussi. Ils font souvent trop travailler leur athlètes avec le matériel et cela dès le début.  
     SS : Quelles sont tes prochaines compétitions ?
   
  JM : Je vais faire les demi-finales WPO en Russie puis les finales WPO aux Etats Unis.  
     SS : Que penses-tu des compétitions sans matériel ?
   
  JM : C'est un bon choix pour les athlètes qui ne supportent pas les maillots. Mais il y a une chose que j'ai remarqué c'est que peu d'athlètes participent à ces compétitions. Beaucoup sur internet prônent ces compétitions mais pratiquement personne y concourent.  
     SS : As-tu d'autres choses à rajouter ?
   
  JM : Je voudrais remercier mes sponsors : Skip, Voimapuoti, XTC, Metal, EFS et ma fiancée Heidi.

                                               Retour à la page d'accueil : accueil