CHRISTIAN BUCHS

         Un très grand champion de Force de Saint Martin d'Hères, qui vient de passer master 3 ! 

                    Palmarès        Photos          Interview                                

                                  POWERLIFTING PALMARES

              CHAMPION DU MONDE POWERLIFTING MASTERS 1 -  82,5 kg IPF : 1987
              CHAMPION DU MONDE POWERLIFTING MASTERS 2 -  90   kg IPF : 1998 1999
              CHAMPION DU MONDE POWERLIFTING MASTERS 3 - 100   kg IPF : 2007 2008
              CHAMPION DU MONDE POWERLIFTING MASTERS 3 - 105   kg IPF : 2016 ( Raw )
         VICE-CHAMPION DU MONDE POWERLIFTING MASTERS 2 -  90   kg IPF : 1997

        3° CHAMPIONNAT DU MONDE POWERLIFTING MASTERS 2 - 100   kg IPF : 2001 2002 2005
        4° CHAMPIONNAT DU MONDE POWERLIFTING MASTERS 1 -  82,5 kg IPF : 1996
        4° CHAMPIONNAT DU MONDE POWERLIFTING MASTERS 3 -  83   kg IPF : 2011
        5° CHAMPIONNAT DU MONDE POWERLIFTING MASTERS 2 - 100   kg IPF : 2003 2006
        6° CHAMPIONNAT DU MONDE POWERLIFTING MASTERS 2 -  90   kg IPF : 2000
        7° CHAMPIONNAT DU MONDE POWERLIFTING MASTERS 3 -  93   kg IPF : 2015 ( Raw )

        3° CHAMPIONNAT D'EUROPE POWERLIFTING MASTERS 3 -  93   kg EPF : 2014 
        4° CHAMPIONNAT D'EUROPE POWERLIFTING   OPEN    -  90   kg EPF : 1985 
        4° CHAMPIONNAT D'EUROPE POWERLIFTING   OPEN    -  82,5 kg EPF : 1983 
        4° CHAMPIONNAT D'EUROPE POWERLIFTING MASTERS 3 -  93   kg EPF : 2013 
        6° CHAMPIONNAT D'EUROPE POWERLIFTING   OPEN    -  82,5 kg EPF : 1982 

                 CHAMPION DE FRANCE  BENCHPRESS  MASTERS 2  -  90   kg FFHMFAC : 1998
            VICE-CHAMPION DE FRANCE  BENCHPRESS  MASTERS 2  - 100   kg FFHMFAC : 2002
           3° CHAMPIONNAT DE FRANCE  BENCHPRESS  MASTERS 3  - 100   kg FFHMFAC : 2008

                 CHAMPION DE FRANCE POWERLIFTING MASTERS 3  - 100   kg FFHMFAC : 2007 2008 2009
                 CHAMPION DE FRANCE POWERLIFTING MASTERS 3  -  82,5 kg FFHMFAC : 2011
                 CHAMPION DE FRANCE POWERLIFTING MASTERS 2  - 100   kg FFHMFAC : 2001 2003
                 CHAMPION DE FRANCE POWERLIFTING MASTERS 2  -  90   kg FFHMFAC : 1998
                 CHAMPION DE FRANCE POWERLIFTING MASTERS 1  -  82,5 kg FFHMFAC : 1996
                 CHAMPION DE FRANCE POWERLIFTING MASTERS 3  -  93   kg FFForce : 2016 ( Raw )
                 CHAMPION DE FRANCE POWERLIFTING MASTERS 4  - 105   kg FFForce : 2017 ( Raw et Equipé )
                 CHAMPION DE FRANCE POWERLIFTING   OPEN     -  82,5 kg  FFFA   : 1982 1983
                 CHAMPION DE FRANCE POWERLIFTING   OPEN     -  90   kg  FFFA   : 1984
            VICE-CHAMPION DE FRANCE POWERLIFTING MASTERS 3  -  93   kg FFHMFAC : 2013 2014
            VICE-CHAMPION DE FRANCE POWERLIFTING MASTERS 3  -  93   kg FFHMFAC : 2015 ( Raw )
           4° CHAMPIONNAT DE FRANCE POWERLIFTING   OPEN     -  82,5 kg FFHMFAC : 1990

                              RECORD DE FRANCE   Squat      Open    -  82,5 kg : 322,5 kg
                              Record Personnel   Squat      Open    -  90   kg : 325,5 kg
                              Record Personnel Benchpress   Open    -  82,5 kg : 187,5 kg
                              Record Personnel Benchpress Masters 1 -  90   kg : 198,5 kg
                              Record Personnel Benchpress   Open    - 100   kg : 202,5 kg
                              Record Personnel  Deadlift    Open    -  82,5 kg : 272,5 kg
                              Record Personnel  Deadlift  Masters 2 -  90   kg : 265   kg
                              Record Personnel   Total      Open    -  82,5 kg : 732,5 kg
                              Record Personnel   Total      Open    -  90   kg : 777,5 kg
 

                                   PHOTOS GALLERY

Buchs.jpg (26806 octets) Buchs1.jpg (38512 octets) Buchs2.jpg (75184 octets) Buchs3.jpg (79696 octets)

                                  INTERVIEW
                      Réalisée par Pascal Girard pour le site ( Septembre 2003 )

    PG : Pouvez vous vous présenter pour ceux qui ne vous connaissent pas.
   
CB
 : cela fait près de 35 ans que je suis dans les haltères, j’ai été une quinzaine de fois champion de France, et 3 fois champion du monde Masters.
    PG
 : Quel est votre passé sportif ?
   
CB
 : À 12 ans, j’ai poussé pour la première fois une barre, au développé couché : 5 fois 50kg avec ... une grosse barre à boulle comme on en voyait dans les foires !! Puis j’ai fait du vélo, de la lutte, mais cela ne me convenait pas, et à 20 ans sur le campus je suis allé faire de l’haltérophilie. Seul, je ne pouvais pas apprendre la technique, et c’est plein de défauts qu’un an après, je suis allé m’inscrire au club de St Martin D’Heres. Là j’ai passé une autre année à me corriger.
     PG
 : Comment êtes vous venu à la force et à la compétition ?
     CB
 : L’haltéro ne me convenez pas trop, je n’arrivais pas à m’exprimer à 82.5kg, je n’ai réalisé que 100kg à l’arraché et 147.5kg au jeté. Entre temps on m’avait parlé de force athlétique, et je me suis risqué en 1972 à la première compétition de ce genre dans le comité, où j’ai réalisé à 67kg : 82.5kg au couché et 125kg en squat, dans cet ordre à l’époque. Cela m’a passionné et j’obtenais mon premier titre régional 2 ans après en 75kg avec 130 au couché et 170 en squat. Il est vrai qu’à l’époque les mouvements étaient un peu différents ; Barre sur la nuque, claque en bas, il fallait remonter droit et il n’y avait ni bande ni maillot pour le squat.
     PG
 : Cela fait 20 ans que vous concourez à haut niveau, quel est votre secret de longévité ?
     CB
 : Je pense qu’il y a 2 facteurs essentiels, le premier c’est la motivation, en deuxième la régularité.
     PG
 : Quels sont vos meilleurs souvenirs en compétitions ?
     CB
 : Ils sont nombreux évidement, que ce soit du premier titre régional au premier national, tous ont de l’importance. Cependant trois me viennent à l’esprit, le premier c’est mon premier titre mondial au Pérou : en 1987, 9 essais sur 9, la Marseillaise au bout ; le pied quoi ! Le deuxième c’est au Luxembourg pour le titre juniors Monde d’un jeune que j’avais suivi depuis ses 12 ans alias Kader Baali, de mon club. Enfin le jour où j’ai fait la première compétition avec mon fils Fabrice, ce fût très émouvant.
     PG
 : Avez vous des anecdotes de compétitions à nous partager ?
     CB
 : Il y en a beaucoup mais la dernière c’est en Argentine où je pensais finir 4e et que l’on m’a appelé pour le podium à ma grande surprise, les coachs avaient fait une erreur dans leurs totaux ! Par contre la plus mauvaise c’est en Afrique du Sud, j’étais bien préparé 300 en squat à l’entraînement, je voulais le record du monde à 290kg en master 2, 90kg, pas de chance pour l’arbitrage, un Canadien qui avait bloqué sur rouge et Inaba comme arbitre alors que 2 autres Japonais concouraient pour le podium ! Je prends 290.5kg, descends cul par terre, l’équipe de France applaudi, mais 2 rouges ! réclamation, mais même si le jury avait vu le squat bon c’était un record du monde et on ne pouvez rien dire ! Bref c’est la compétition, mais au développé le maillot tout nouveau modèle était mal mis et au 3e essai à 170 l’épaule lâche !! Double rupture sur une ancienne rupture !!! Ca va mal, je continue dans la douleur et au soulevé de terre, j’assure 240, 250 facile, en dernière barre je demande pour le titre 257.5kg. Je me concentre je passe, ça monte très bien, bon 3 lampes blanches je suis champion !!! Hé bien non au dernier moment l’horrible coach de l’équipe de France à l’insu de tous avait descendu la barre à 255 et j’étais battu au poids de corps !!! La rage, je l’aurais étripé. Cependant l’histoire bien compliquée ne s’arrête pas là ! Le vainqueur Chala était reconnu positif, j’ai appris cela d’Internet, et depuis j’attends toujours ma médaille !!! Un titre mondial bien amer !
     PG
 : Pouvez vous nous parler de l’ambiance des compétitions Masters ?
     CB
 : C’est merveilleux il y a une entente parfaite, nous sommes tous comme des frères, bonne entraide, et on rigole bien aussi ? Ça crée des liens.
     PG
 : Comment est basé votre programme d’entraînement ?
     CB
 : Il est bien évident qu’il n’est plus le même que quand  j’étais plus jeune : avant je faisais du couché 2 fois par jour ! 2 fois 7 séries et toujours lourd. Maintenant 3 fois suffisent avec plus de muscu. Je m’entraîne toujours 5 fois par semaine avec 2 séances de squat et 2 de soulevé de terre. Si autrefois je faisais lourd tout au long de l’année maintenant je fais en principe un plan sur 3 mois. Je privilégie les intermédiaires, c'est-à-dire que sur une séance j’augment la charge de 2.5kg par exemple et sur l’autre 1 répétition supplémentaire. Avec l’âge il faut faire beaucoup plus de musculation car les muscles fondent  plus vite.
     PG
 : Vu votre niveau au couché, pourquoi n’avez vous jamais concouru en compétition spécifique au couché ?
     CB
 : Mon truc a toujours été le squat c’est pour ça que je préférait les 3 mouvements. Et puis à l’époque où j’étais très fort au banc il n’y avait pas encore de compétition spécifique et de maillot ! C’est peut être un peu dommage car si un maillot me fait gagner 22.5 à 25kg j’aurais peut être encore des records.
     PG
 : quelles sont vos meilleures performances ?
     CB
 : En compétition 82.5kg, 295 en squat ( il me manquait 2 mois pour être master ), 187.5kg au couché ( sans maillot ), 272.5kg au terre ( ma meilleure perf ).En 90kg, 322.5kg en squat, 198.5 au banc, ( 202.5 en compétition amicale, sans maillot toujours ). En 100kg, 325.5kg en squat. Une fois j’avais tenté 330kg mais le maillot avait explosé, il est vrai que nous avions à l’époque des maillots blancs, pour le squat, qui n’étaient ni très performants, ni très solides. En plus nous avions des bandes dites à « varices » que l’on trouvait en pharmacie et qui ne tenaient rien. J’ai réalisé à l’entraînement 212.5kg au banc, c’est ma plus grosse barre.
     PG
 : Vous êtes à la fois compétiteur et arbitre comment vous est venu cette deuxième passion ?
     CB
 : Je pense que la deuxième découle de la première, j’ai d’abord passé mon examen d’arbitre haltéro en national, puis l’arbitrage en force dès que ce fût possible, car je pense qu’il est intéressant d’être des 2 cotés de la barre. L’arbitrage au niveau international me passionne car cela nous permet de rencontrer des athlètes de tous pays et d’apprendre beaucoup.
     PG
 : depuis quelque mois une polémique se développe autour des masters et du ministère, quel est votre avis ?
     CB
 : C’est un gros problème qui date de bien plus longtemps et sur lequel j’ai toujours combattu la position du ministère et de la fédé. J’ai écrit pas mal de courrier à ce sujet. Si en Angleterre au Japon, en Inde etc. les masters sont réellement des « maîtres » pourquoi en France on l’on accorde si peu d’importance ? Notre gouvernement est lui aussi composé de « masters » en quelque sorte, ceux là on les respectent non ? De toute façon s'il n’y avait plus c’est masters il n’y aurait plus de bénévolat et donc plus de clubs !
     PG
 : quels sont vos prochains objectifs en compétition ?
     CB
 : Je pars au Canada en octobre pour les mondes masters. Mais les articulations me font souffrir et il faudra faire avec : il est vrai que j’ai été déjà opéré 3 fois des épaules !
     PG
 : quel serait votre avis sur les moyens pour mieux populariser notre sport ?
     CB
 : Il faudrait toucher les médias, favoriser la diffusion sur nos chaînes de télé, et il faudrait faire de la détection dans les écoles : mais pour cela il faudrait qu’on nous en donnes les moyens.
     PG
 : Si vous deviez donner un conseil à un débutant, quel serait-il ?
     CB
 : En premier lieu de s’inscrire dans un club, là on s’occuperait de lui. Ensuite de ne pas vouloir allez trop vite comme je dis toujours « plus l’on veut construire haut, plus les fondations doivent être solides ». Et pour rire un autre proverbe dit « Si tu veux gravir la montagne : commence toujours par le bas ». Pour conclure je dirais que notre sport est magnifique et qu’il nous apporte le respect de soi, mais aussi celui des autres. Et qu’il y règne une profonde amitié .Je demeure à la disposition de tous ceux qui voudraient me poser des questions, bien sportivement à tous.
     PG : Une grande merci pour ces réponses et bon courage pour les Mondes !

                                           Retour à la page d'accueil : accueil