WILLIAM BAROTTI

        Un champion américain des années 2000 ! 

         Palmarès        Photos       Interview                              

                                   BENCHPRESS PALMARES

             VAINQUEUR DE L'ULTIMATE CHALLENGE OPEN - 140 kg IPA : 2012

                                     RECORD PERSONNEL - 125 kg : 385   kg
                                    
RECORD PERSONNEL - 140 kg : 408   kg

                                   PHOTOS GALLERY

         

                                   INTERVIEW ( par Ben Tatar pour le site CriticalBench.com le 28 Mai 2013 )

CB : Will, bienvenue au Critical Bench. Parlez de vous aux lecteurs de Critical Bench.
WB : Je suis une personne très heureuse et facile à vivre. Ma priorité numéro un dans cette vie sera toujours ma famille aimante. La famille est ce qui me pousse à être le meilleur dans ce que je fais, et ce que je fais le mieux, c'est le développé couché.
CB : Dans quelles fédérations participez-vous à la compétition ? Quel est votre meilleur développé couché ?
WB : Je ne participe à des compétitions que depuis quelques années et j'ai participé à l'UPA, l'IPA et l'APA. Mon meilleur développé couché est de 377,5 kg.
CB : Will, avez-vous toujours été fort ? Comment avez-vous débuté dans le développé couché ?
WB : Eh bien, comme certains enfants quand ils sont plus jeunes, j'ai été harcelé et intimidé en grandissant. Je n'ai pas réalisé à quel point j'étais fort par rapport aux autres avant de rejoindre le football. Je poussais à travers des gars beaucoup plus grands que moi. Quand j'ai commencé à aller au gymnase de l'école pour m'entraîner, je poussais et je tirais plus que les autres gars qui s'entraînaient depuis un certain temps. C'est là que j'ai réalisé que j'avais une force naturelle bizarre.
CB : Will, parlez-nous du moment le plus mémorable de votre carrière de compétiteur de développé couché...
WB : J'étais donc à six jours de l'une des compétitions les plus importantes de ma carrière de powerlifting, une compétition où j'allais mettre sur le banc 365 kg, selon les règles. Habituellement, la semaine précédant une compétition, je fais une pause dans la salle de gym pour laisser tout mon corps guérir. Ainsi, ce dimanche-là, avant la compétition, je descendais les escaliers pour aider ma femme à apporter le dîner et quand je suis arrivé sur la dernière marche du porche, j'ai glissé et je suis tombé tout en bas. Gardez à l'esprit que je n'ai rien touché en descendant pour ralentir ma descente. Ce n'était qu'une chute libre. Lorsque j'ai touché le sol, je suis tombé de tout mon poids sur mon poignet gauche. Comme je n'avais pas les moyens de passer une IRM et que je m'étais entraîné longtemps pour la rencontre, j'ai décidé de faire la compétition contre la recommandation du médecin. Quand je suis arrivé à la compétition et que j'ai commencé à m'échauffer, j'ai fais tout ce que je pouvais faire pour tenir 60 kg dans ma main sans douleur atroce. Au fur et à mesure de l'échauffement, j'ai commencé à douter de ma capacité à prendre un poids important. J'ai alors remarqué qu'un homme de la compétition souffrait d'une sorte de paralysie et que, malgré son état, il s'attachait sur le banc et prenait du poids sans se plaindre. C'est alors que j'ai réalisé que je n'avais pas à me plaindre et que je devais simplement prendre sur moi et faire ce que je suis venu faire. Ce sera toujours ma compétition la plus mémorable que j'aie jamais faite. Grâce à cette personne, j'ai pu surmonter et mettre sur le banc 370 kg.
CB : Wow, Will, c'est une histoire incroyable ! C'est une histoire qui va certainement se démarquer auprès des lecteurs du monde entier ! Avez-vous des histoires drôles que vous aimeriez partager ?
WB : Je n'ai pas vraiment eu beaucoup de moments drôles à moi. Cependant, un bon ami à moi et moi sommes allés à Montréal pour participer à un concours. Avant que je n'arrive à la compétition, mon copain s'était brûlé avec un produit chimique sur le dos à cause de sa copine qui lui avait mis de la nair sur le dos.  Après le long trajet et en entendant à quel point il avait mal au dos, nous sommes arrivés en retard à l'hôtel et alors que j'étais allongé là pour essayer de dormir, tout ce que j'entendais de son côté de la chambre était des gémissements douloureux. À l'époque, ce n'était pas drôle, mais quand on repense à la situation, on peut rire de lui courant dans la douche pour essayer de refroidir sa brûlure, ce qui n'a fait qu'aggraver la situation, ou mieux encore, de le voir essayer de se mettre sur le banc de couché.
CB : Vous avez certainement vécu des moments intenses dans votre parcours de développé couché jusqu'à présent ! Quels sont vos objectifs futurs en matière de développé couché ?
WB : Honnêtement, je ne suis jamais content de mes couchés, même si les gens me disent qu'ils sont impressionnants. Pas tant qu'il y a quelqu'un devant moi. Pour l'instant, mon objectif est de faire 410 kg en - 125 kg.
CB : Quels sont vos meilleurs exercices d'assistance au développé couché ?
WB : Comme je l'ai dit, je ne fais pas ça depuis très longtemps. Je suis encore en train de déterminer ma position et ma position dans le maillot. Quand j'ai mis le maillot pour la première fois, il y a environ deux ans, j'ai atteint les 272,5 kg. Quelques mois plus tard, j'étais dans les 700 lbs. Puis, peu de temps après, je jouais dans les 800 lbs. Je n'ai pas fait d'exercices d'assistance avec le maillot parce que je ne sais même pas où se trouve mon maximum. J'ai mis 410 kg il y a quelques mois et je l'ai fait descendre, mais je suis sorti de ma trajectoire en bas, alors j'ai crié pour qu'on me l'enlève. Quand je travaille sans maillot, j'aime faire des exercices avecbandes, des pressesau sol et utiliser le Mad Dog Sling Shot.
CB : Quels sont vos 10 conseils pour un plus grand développé couché ?
WB : 1. Nutrition
2. Repos
3. Moins de stress
4. Un entraînement approprié, tel que l'entraînement d'autres groupes musculaires comme les épaules, le dos, les biceps, etc. Tous ces autres muscles jouent un grand rôle dans le contrôle et la stabilisation.
5. N'oubliez pas de changer d'entraînement, ne vous arrêtez pas à un type d'entraînement parce que vous l'aimez. Vous ne pourrez jamais progresser si votre corps s'habitue à ce que vous faites. Quand il s'agit de mémorisation des muscles, battez-le s... ne tombez pas dans leur piège.
6. Absorbez autant de conseils des autres que possible, tant que cela fonctionne pour vous. Vous serez surpris de ce que vous pouvez apprendre juste en demandant.
7. Passer sous un poids qui peut vous blesser gravement, voire vous tuer, est un défi mental très difficile. Pour vous aider, je vous suggère de faire confiance aux personnes qui vous parent.  Trouvez de bons partenaires, pas n'importe qui qui se promène dans le gymnase pour une heure de détente.
8. Pendant toutes mes années d'entraînement, quel que soit le type d'entraînement, j'ai toujours trouvé utile d'avoir un partenaire d'entraînement plus fort ou de force égale. Il est bon d'avoir un peu de compétition saine à l'entraînement. Cela vous fait pousser plus fort.
9. Assurez-vous que vous ne vous entraînez pas trop. C'est la même chose pour votre alimentation, trop d'une chose peut être nocif pour votre corps. Par exemple, un excès de protéines absorbées peut en fait empoisonner les muscles. Ne pensez pas toujours que plus c'est mieux.
10. Enfin et surtout, essayez d'utiliser la glace, la chaleur et la massothérapie pour stimuler la récupération musculaire. Tout le monde sait qu'après l'entraînement, nous accumulons de l'acide lactique dans les muscles, il est important que nous essayions de le faire sortir et d'amener un flux sanguin frais dans la région.
CB : Étant donné que vous êtes si grand et monstrueux tout en étant l'homme le plus fort que la plupart des gens rencontreront jamais, comment la plupart des gens vous répondent-ils ?
WB : Honnêtement, j'ai commencé à m'entraîner parce que je voulais que les gens aient peur de moi et me laissent tranquille. Maintenant, je suis tellement loin de cela. Les gens viennent toujours me voir et sont choqués de ma taille, ils me demandent toujours des conseils pour prendre du poids. Si je peux donner à quelqu'un des conseils pour atteindre ses objectifs et me faire un ami dans le processus, eh bien je considère que c'est une assez bonne journée.
CB : Quel est votre conseil pour quelqu'un qui veut prendre du poids ? Comment doit-on s'alimenter pour obtenir le " Big Beyond Belief " ?
WB : En général, quand j'essaie de grossir pour la compétition, je me force à me nourrir toutes les 2 ou 3 heures. Je mange beaucoup de produits laitiers, comme du fromage, du yaourt et mon lait préféré. Je bois environ un gallon de lait par jour. J'aime manger un bon repas de pâtes la veille d'un grand couché. Je pense qu'il est important d'inclure avec mes pâtes un légume vert, qu'il soit dedans ou à côté. J'aime aussi avoir du poulet et des crevettes dans les pâtes pour pouvoir obtenir plus de protéines et les bonnes graisses des crevettes.
Il y a quelques années, j'ai rencontré une personne avec qui je travaillais, qui s'y connaissait en powerlifting  Je lui ai expliqué que j'étais resté bloqué pendant des années au même poids et que mon banc avait atteint un plateau. J'ai changé d'entraînement juste assez pour choquer mon système et il m'a appris à me nourrir par la force. Je lui ai expliqué que je ne mangeais que 2 ou 3 fois par jour. Il m'a dit de manger toutes les 2 ou 3 heures et même si je n'avais pas faim, de forcer la nourriture à descendre. Une autre personne m'a également appris à quel point le fait de manger une protéine à digestion lente avant de se coucher pouvait être bénéfique pour la croissance musculaire.
Une autre règle à laquelle je me conforme est que certaines personnes se retrouvent sans nourriture pendant la journée et que d'autres suivent un régime strict et ne peuvent pas manger quelque chose de mauvais. Je pense que manger quelque chose est mieux que de se priver de nourriture pendant des heures. Donc, si c'est votre heure de manger, nourrissez vos muscles, ils ont faim et veulent grandir.
CB : Quels sont vos messages pour les 135 lbs, 225 lbs, 315 lbs, 405 lbs, 500 lbs, 600 lbs, 700 lbs et 800 lbs au développé couché ?
WB : N'ayez pas peur de soulever avec les autres parce que vous pensez qu'ils vont rire de ce que vous soulevez. Nous avons tous dû commencer quelque part. Pour les personnes qui soulèvent 315 lbs ou plus, ne vous en prenez jamais à quelqu'un parce qu'il se bat avec ce que vous chauffez. Un vrai bencheur encourage et inspire toujours.
CB : Comment quelqu'un qui fait 100 kg au couché doit-il s'entraîner pour arriver à 140 ? Comment celui de 140 kg lbs doit-il s'entraîner pour arriver à 180 kg ?
Comment celui de 180 kg lbs doit-il s'entraîner pour arriver à 225 kg ? Parlez ensuite pour ceux de 600, 700 et 800 lbs ...
WB : Il est très important que, quel que soit le poids que vous mettez en avant, vous vous fixiez des objectifs. L'une des principales raisons pour lesquelles les gens n'atteignent pas ces objectifs pendant des années, voire jamais, est qu'ils perdent le fil de leurs progrès ou qu'ils sont bloqués dans ce qu'ils font et ne réalisent pas depuis combien de temps ils y sont réellement bloqués. Je vous dirai qu'une des clés de mon succès récent est un système de notation appelé Personal Training Solution. Ce programme a été conçu par Sam Luciano, huit fois détenteur du record du monde. Le système est basé sur le temps et la tension.
En planifiant et en saisissant vos données d'élévation dans le programme, vous recevrez une note sur vos progrès de la journée et vous recevrez un graphique mois par mois, vous montrant où vous avez atteint un plateau, gagné ou perdu  C'est très important à savoir, car personne ne veut perdre ou atteindre un plateau pendant des mois, ce qui vous donne l'occasion de changer votre routine ou de trouver vos points faibles. Donc, pour tous ceux qui cherchent à atteindre le prochain plateau sur le bar, je recommande vivement PersonalTrainingSolutions.us
CB : Quelles sont les 5 principales raisons pour lesquelles la plupart des compétiteurs de développé couché n'atteignent jamais leur véritable potentiel de développé couché ?
WB : 1. Ils deviennent trop complaisants et perdent de vue leurs objectifs.
2. Repos inapproprié
3. Surentraînement
4. Mauvaise alimentation
5. Blessures et stress
CB : Quels sont vos 5 points préférés en matière de développé couché ?
WB : 1. Un bon exercice pour développer tout le haut de votre corps.
2. Il y a une grande variété de méthodes d'entraînement différentes qui peuvent être utilisées. Par exemple, les bandes, les planches, les chaînes, etc.
3. C'est un entraînement qui permet à de grands groupes de muscles de déplacer de grands volumes de poids.
4. C'est un programme très respecté en compétition.
5. Il y a un réseau de bencheurs de haute qualité et très honorés dans le monde entier. Beaucoup sont devenus des amis et ont hâte de les affronter.
CB : Will, vous n'avez que 28 ans au moment où nous faisons cette interview. Saviez-vous à l'époque ou vous aviez 20 ans que vous feriez les poids que vous faites aujourd'hui ?
WB : Non, pas vraiment. A l'époque, je ne faisais que soulever des poids pour avoir l'air bien. Je faisais encore beaucoup de musculation sur le banc. Je n'avais aucune idée de ce que je faisais par rapport aux autres car je ne connaissais rien à la musculation. J'étais plus préoccupé par le fait d'être le meilleur dans le gymnase où je soulevais des poids.
CB : Will, quel est le maillot de développé couché que vous utilisez ?  Quels maillots de banc avez-vous utilisés dans le passé ?  Pensez-vous en utiliser un autre à l'avenir ?
WB : Pour l'instant, j'utilise un maillot OverKill à plusieurs épaisseurs. J'ai commencé avec un maillot en denim que j'ai achetée à quelqu'un. Il m'allait très bien, donc je n'ai pas eu de soutien. J'ai commencé à m'entraîner avec Bill Crawford et il m'avait offert un de ses maillots OverKill. C'est ce que j'ai utilisé depuis. J'aimerais beaucoup avoir un maillot qui soit vraiment fait pour moi. Je ne sais pas vraiment qui a la meilleur maillot sur le marché. Si je pouvais me permettre d'essayer tous les maillots, je le ferais. Donc, oui, il y a des chances que je change un jour.
CB : Will, parlez-nous des trajectoires des différents maillots de développé couché que vous avez utilisées.
WB : Je ne me suis vraiment entraîné qu'avec un seul maillot. Ma trajectoire n'est vraiment pas la même que celle de la plupart de ceux qui soulèvent ce que je fais. J'ai deux hernies discales dans le bas du dos et trois bosses, il est donc hors de question d'avoir une bonne voûte plantaire. Je n'aime pas non plus mettre la barre plus bas sur mon ventre. J'essaie de forcer davantage mes bras dans la descente pour donner plus de soutien et pour m'empêcher de me jeter sur le ventre. Cela m'oblige à descendre plus loin, mais cela me donne plus de ressort pour remonter.
CB : Avant de vous farcir, disons 410 kg sur le banc de couché, qu'est-ce qui vous passe par la tête ?
WB : On m'a dit que j'étais très calme. J'aime prendre de grandes respirations et penser au poids qui augmente. Une chose que mon entraîneur du lycée m'a dit, c'est de répéter le dicton " léger comme une plume ". Je l'utilise depuis lors.
CB : Vous dormez beaucoup ?
WB : Je travaille de nuit dans un centre de distribution, donc il peut être difficile de bien dormir.
CB : Quels sont les exercices que vous aimez faire d'habitude ? Est-ce que vous enregistrez les exercices que vous faites ?
WB : J'utilise une variété de chaines, de bandes et d'exercices différents. Tous sont enregistrés. Quelqu'un m'a dit un jour que si vous pouvez les mesurer, vous pouvez les gérer. C'est pourquoi Personal Training Solutions est si important pour ma réussite. Je peux planifier mes routines, les documenter et les faire analyser. Qui n'aimerait pas voir son succès progresser sous ses yeux grâce à un système de notation génial. Vous seriez idiot de ne pas le faire.
CB : C'est très intéressant ! Will, quelle a été votre réaction lorsque vous avez battu le record de Mark Bells de 375 kg ?  Comment avez-vous fêté cela ?
WB : J'étais en fait très surpris car je venais de sortir d'une blessure aux pectoraux et je n'ai eu que quelques séances d'entraînement pour me préparer. Je n'avais même pas prévu de frapper quoi que ce soit dans les 800 lbs, mais quand mon ouverture s'est faite en douceur, mon entraîneur, Ron Daly, m'a dit que je pouvais atteindre 830 lbs pour battre le record.  Et bien il avait raison. J'ai failli perdre le contrôle au sommet parce qu'il est monté plus vite que prévu. Je me suis arrêté à 830 lbs et je n'ai jamais pris un troisième essai parce que je ne voulais pas pousser ma chance avec un pec blessé. J'ai fêté cela en prenant une nuit de congé.
CB : Quel moment de développé couché ! Que pense votre famille de votre succès au développé couché ?
WB : Ma famille sera toujours derrière moi, quoi qu'il arrive. Chaque fois que j'ajoute un nouveau poids à mon banc, toute ma famille le sait immédiatement. Mes enfants adorent quand papa rentre à la maison avec un nouveau trophée. Ma femme sait tout sur moi et se rend compte que mon pouvoir est pratiquement sans limite. Je pense que l'une des choses les plus impressionnantes que j'ai faites dans un gymnase a été la première fois que j'ai saisi une barre de soulevé de terre. J'ai tiré plus de 225 kg. Je sais que cela peut sembler peu pour certains, mais je me rends compte que je n'avais jamais fait cet exercice auparavant. Cela montre bien le genre de puissance que je peux apporter au plateau à tout moment.
CB : Qu'est-ce que vous aimez faire quand vous ne soulevez pas des poids effrayants dans le gymnase avec votre force brute super humaine ?
WB : Quand je ne suis pas au gymnase, je passe juste du temps avec ma charmante femme et mes deux beaux enfants. J'aime aussi chasser, pêcher et faire du bateau autant que possible. Toute ma famille est très fière de ma réussite.  Ma femme vient à toutes mes compétitions et me soutient à 100 %.
CB : Comment voulez-vous qu'on se souvienne de vous ?
WB : Comme un homme qui n'a jamais abandonné, quoi qu'il arrive, et qui a rendu sa famille et ses amis fiers. Comme une personne à qui les gens pourraient s'adresser pour obtenir des conseils.  Peut-être un jour être le roi du couché.
CB : Avez-vous un message pour le monde du développé couché ?
WB : Oui, ne mettez pas mon nom en retrait. Je serai une force avec laquelle il faudra compter.
CB : Will, quel voyage du développé couché vous faites. Continuez à le tuer. Pour conclure, qui voulez-vous remercier ?
WB : Si ma femme n'était pas derrière moi, je ne ferais pas ça. Je voudrais aussi remercier tous ceux avec qui je m'entraîne. Vous m'avez tous aidé à grandir et m'avez tant appris.

Retour à la page d'accueil : accueil