BERENGER ADDENET

         Invaincu en Espoir pendant 5 ans, pour sa dernière année en espoir, il a fait le doublé avec le titre Open ... Un grand champion qui continue à remporter des titres et vient de prendre une belle 2° place aux championnats du monde ...

           PALMARES        PHOTOS        INTERVIEW

                                  BENCHPRESS PALMARES

            VICE-CHAMPION DU MONDE   OPEN  - 60   kg IPF : 2008
           4° CHAMPIONNAT DU MONDE   OPEN  - 60   kg IPF : 2009
           5° CHAMPIONNAT DU MONDE   OPEN  - 60   kg IPF : 2007    

           3° CHAMPIONNAT D'EUROPE   OPEN  - 60   kg EPF : 2009
           5° CHAMPIONNAT D'EUROPE   OPEN  - 60   kg EPF : 2006    

                 CHAMPION DE FRANCE  OPEN  - 60   kg : 2005 2006 2007 2008 2009
                 CHAMPION DE FRANCE ESPOIR - 60   kg : 2002 2005
                 CHAMPION DE FRANCE ESPOIR - 67,5 kg : 2003 2004
                 CHAMPION DE FRANCE JUNIOR - 56   kg : 2001
           5° CHAMPIONNAT DE FRANCE  OPEN  - 67,5 kg : 2003
           8° CHAMPIONNAT DE FRANCE  OPEN  - 67,5 kg : 2004    

        Vainqueur du Challenge Frédérick Lebreton Jeunes avec MJC Salon : 2002
        Vainqueur du Challenge   Jean Villenave   Jeunes avec MJC Salon : 2004
    Vice-Champion du Challenge   Jean Villenave   Jeunes avec MJC Salon : 2005   

                                                        RECORD PERSONNEL  OPEN  - 67,5 kg : 160   kg
                                                        RECORD PERSONNEL  OPEN  - 60   kg : 170   kg
                                                        RECORD PERSONNEL  OPEN  - 56   kg : 112,5 kg  

                                   PHOTOS GALLERY

addenet1.JPG (56804 octets) 25.jpg (94383 octets) addenet2.JPG (58110 octets) addenet3.JPG (46765 octets) addenet4.JPG (50361 octets)
addenetdaoud.JPG (75060 octets) 3champions.jpg (98833 octets) Addenet1.JPG (108288 octets) Addenet2.JPG (100100 octets) Addenet5.JPG (94644 octets)
podium60m.JPG (97778 octets) ALTHAUS.jpg (41370 octets)
avec Tamara Althaus
WAHLQVIST.jpg (46629 octets)
avec le poids lourd Wahlqvist
Beralpcyriletmc.jpg (36727 octets)
Monde 2008
Berenger.jpg (17707 octets)
Berenger2.jpg (33508 octets)
l'argent à Monde
Berenger3.jpg (24142 octets) Berenger4.jpg (47819 octets) Berenger5.jpg (29197 octets) berengeralpcyril.jpg (47345 octets)
BerengerHougaard.jpg (29785 octets)
avec Susse Hougaard
berengerjaponaises.jpg (56298 octets) Berengershynkevich.jpg (36025 octets)
avec Alesia Shynkevich
espagne.jpg (33362 octets)





             INTERVIEW
                          réalisé par Pascal Girard pour le site ( Juillet 2008 )

PG : Bérenger, peux-tu nous donner quelques informations sur toi ?
BA : Je vais avoir 26 ans le 9 juillet, je suis en couple avec mon amie Cyrielle depuis 8 ans et je suis papa d'une petite Maryka qui a maintenant 2 an ½. Je suis originaire de Verdun dans la Meuse ou j'ai découvert les compets de couché. Je suis maintenant licencié au « Fit'Force MJC Salon de Provence » depuis la saison 2001-2002. Après des études dans la vente et un bref passage comme commercial, j'ai décidé de passer un BE Métiers de la Forme et je suis maintenant Professeur de Musculation et Fitness.
PG : Avant le développé couché, pratiquais-tu d’autres sports ?
BA : Comme beaucoup d'enfants, j'ai touché un peu à tous les sports ( avec plus ou moins de réussite ) : Judo, Tir, athlé, escrime, et surtout le rugby ou j'ai joué pour le club de Verdun pendant 5 ans. J'étais demi de mêlée ( vu ma taille ) et j'avais un bon niveau régional.
PG : Comment es-tu venu à la musculation et au développé couché ?
BA : En fait, j'ai arrêté, le rugby et pendant 1 an je n'ai pas pratiqué de sport ( pour raisons familiales ) et j'ai pris beaucoup de poids. C'est alors que je me suis inscrit avec mes cousins Grégory et Loïc ( qui sont également de bons compétiteurs ) dans une petite salle de muscu à côté de Verdun. Mais après quelques mois, on poussait plus que certaines personnes qui étaient là depuis des années, donc il y a eu de la jalousie et des diffamations ... Et on s'est donc fait renvoyé parce qu'on poussait plus que les autres ( si ça c'est pas une anecdote )...
On s'est donc inscrit au club du « SA VERDUN » et dès les premiers entraînements de couché, les entraîneurs nous ont repérés et proposés de faire des compétitions, chose qui nous avons acceptée sans hésiter ... Un été après, on attaquait la saison 2000-2001.
PG :
En 2001, à 19 ans, tu participais à ton premier championnat de France Junior que tu as remporté, comment as-tu vécu ce championnat ?
BA : C'était énorme pour moi, je savais que j'étais seul en -56 kg mais je voulais mettre le record de France le plus haut possible, alors je me suis mis une pression trop importante avant et j'ai perdu beaucoup d'influx, j'étais déjà crevé à l'échauffement. On était parti pour faire 117,5 kg mais à 112,5 kg j'étais à bloc. J'ai quand même fini 2ème à l'indice junior derrière Brice HERBERT. C'était magique ... J'étais tellement heureux, le soir j'ai préféré faire la fête plutôt que de tirer le lendemain en Open ( chose que je regrette aujourd'hui ).
PG : Depuis tu as toujours été champion de France chaque année, comment as-tu planifié ta progression ?
BA :
Chez les jeunes, j'ai souvent été seul et je voulais pas qu'on dise que je gagnais parce que j'étais seul, donc je me battais contre les records de France et je recherchais la place à l'indice. Je pense que ça été un bien et un mal car je suis monté 2 ans en 67,5kg pour faire de plus grosses barres mais j'avais pris le poids n'importe comment et c'était 2 saisons ou je faisais n'importe quoi à l'entraînement et de plus, je supportais pas la pression à France et je restais toujours sur mes barres de départ. Chaque saison je me fixe un objectif à valider en compet, c'est tout ...
PG : Quel est ton programme d’entraînement ?
BA :
Lundi    : Pecs triceps
    
Mardi    : Epaules biceps
    
Mercredi : Dos
    
Jeudi    : Jambes ( dont du squat )
    
Vendredi : Pecs triceps
PG :
Comment t’entraînes tu au développé couché, utilises-tu des techniques particulières ?
BA :
Ca dépend de la période de la saison, il y a du foncier, du lourd, du travail d'explosivité et beaucoup de travail de placement sur le banc. Je m'entraîne très rarement avec le maillot de compet, il m'arrive de temps à temps de travailler à la cale. C'est plutôt classique comme entraînement mais lorsque je ne progresserai plus, j'envisagerai d'autres techniques ...
PG : T
u as commencé en 56 kg, puis en 60, et en 67,5 kg avant de revenir en 60 kg avec le succès que nous connaissons, as-tu une diététique particulière, comment gères-tu ton poids ?
BA :
Je suis un gros mangeur, mais grâce aux cours de fitness je peux rester aux alentours de 62 kg. Avec le temps je connais mon poids et je sais comment il fonctionne, j'ai pas trop de soucis à descendre. Entre les entraînement et le travail, j'essaie d'avoir une alimentation saine et équilibrée. Je ne mange jamais de charcuterie et je me goinfre de pommes, poires et bananes.
PG :
Tu es un des rares compétiteurs a avoir été la même année champion de France Espoir et Open, comment as-tu vécu ce week-end ?
BA :
C'était à PAIMPOL, c'était génial et frustrant en même temps : je gagne le samedi en espoir avec 1 record de France et une 2ème place à l'indice encore derrière Brice. Et le lendemain je gagne en open mais malheureusement je n'ai pas pu monter sur mon 1er podium open, car on avait un train à prendre, j'étais dégoûté mais c'est comme ça.
PG :
En 2006, tu as participé à ta première compétition internationale, les championnats d’Europe et en plus en France à Bordeaux, comment as-tu vécu cette semaine ?
BA :
J'étais très excité de représenter la France en plus en France, de plus c'était l'année de naissance de ma fille, je voulais marquer le coup. Beaucoup me prédisaient un podium car j'étais super en forme à l'entraînement. Il y avait une super ambiance dans l'équipe et on passé un super moment. Malheureusement, j'ai fais une erreur de choix de maillot, malgré une grande forme a l'échauffement, le maillot ne répondait pas à la compet et je reste sur ma 1ère barre. Ca m'a appris à vouloir en faire trop ...
PG :
En 2007, tu participais à tes premiers championnats du Monde, et cette année 2008, à 26 ans tu es monté sur la deuxième place du podium, comment as-tu vécu ce moment ?
BA :
En fait, je savais que si je ne faisais pas d'erreurs le podium était là, j'étais pas dans un grand jour, les sensation étaient bizarres, mais j'étais super content de valider 170 kg. C'est quand je suis monté sur le podium que j'ai commencé à réaliser que j'étais 2ème à monde, l'émotion arrivait. Après j'ai appelé mes potes du club et mes cousins pour partager la bonne nouvelle.
PG :
Peux-tu nous parler de l’ambiance des compétitions ( Frances et Internationales ) ?
BA :
A France l'ambiance est excellente, j'ai de très bons rapports avec tous le monde, ça fait toujours plaisir de parler avec des personnes que t'as pas vu depuis 1 an. En international, l'ambiance est encore plus soudée car il y a la barrière de la langue et on passe quelques jours tous ensemble, donc les affinités se forment. L'ambiance avec les autre pays est excellente. Cette année, comme l'année dernière c'était une super ambiance de solidarité entre nous, d'ailleurs je tiens à remercier spécialement Cyril PINGUET, Marie Christine PRACELLA, Vincent ENCINAS et « Monsieur Alphonse CUCUZZELLA » qui se sont bien occupés de moi.
PG :
Sur de nombreux photos on te voit poser avec des champions et championnes d’autres pays, peux-tu nous parler des contacts avec les autres pays dans les compétitions ?
BA :
J'ai un passé de commercial, donc le contact facile. Quand je suis en international, je suis un vrai touriste ( rire ), je prend des photos des champions et championnes étrangers, j'aime voir leur façon de s'échauffer, de se placer sur le banc, j'essaie de savoir comment ils s'entraînent. Et d'un point de vue social, je trouve ça très intéressant de découvrir d'autres cultures ...
PG :
As-tu des anecdotes à nous partager ?
BA :
Pas spécialement, à part que souvent, les gars des catégories lourdes à France me dise « Tiens c'est bizarre, je t'ai jamais vu en compet ... » ça me fait toujours rire ... Je comprend toujours pas les japonais qui mettent leur maillot tous seuls, ils nagent dedans et sortent des barres exceptionnelles ... A monde 2008, juste après sa compet KODAMA a sorti du fil et 1 aiguille et a fait de la couture pendant 1/2 h sur son maillot, c'est étrange.
PG :
Sur ta technique du développé couché, tu utilises un positionnement des pieds très large qui peut paraître peu stable, comment es-tu venu à adopter cette position ?
BA :
J'ai remarqué que beaucoup de filles ont ce placement, moi il me permet d'avoir de bons appuis des jambes et de pas décoller les fesses. Je pense que chacun doit trouver le placement qui lui convient et ne pas forcément faire comme les autres sans savoir pourquoi il le fait.
PG : Quels sont tes prochains objectifs ?

BA :
Je suis tombé malade après Dreux et la préparation pour Monde était éprouvante. Le 1er objectif est de récupérer, profiter de ma famille et ensuite bien me préparer pour la saison prochaine. Ensuite, j'aimerai amélioré mes perf l'année prochaine à France, me qualifier en international et pourquoi pas valider 180 en -60 kg.
PG :
As-tu d’autres choses à rajouter ?
BA :
Merci à tous ceux qui m'ont soutenu et encouragé : mes employeurs, mon club, ma famille, mes amis. Un grand merci à Nicolas de Palmas et surtout à mon compère d'entraînement Maxence DURAND qui m'a toujours suivi et aidé sur les compets et aux entraînements. Il fait parti de cette réussite ...

Retour à la page d'accueil : accueil