NATHALIE ABELLAN

        Une championne du club de Tulle des années 90, qui s'est reconvertie dans le bodybuilding : elle est maintenant professionnelle à l'IFBB ...

            POWERLIFTING     BODYBUILDING     PHOTOS     INTERVIEW

                                   POWERLIFTING PALMARES

          9° championnat du Monde Powerlifting Open - 56 kg IPF : 1996

          3° championnat du Monde  Benchpress  Open - 56 kg IPF : 1991
          6° championnat du Monde  Benchpress  Open - 56 kg IPF : 1993  

             Championne de France Powerlifting Open - 60 kg : 1996
         5° championnat de France Powerlifting Open - 56 kg : 1995

             Championne de France  Benchpress  Open - 60 kg : 1993
        Vice-Championne de France  Benchpress  Open - 56 kg : 1995  

                                           Record personnel Benchpress - 56 kg :  87,5 kg
                                           Record personnel Benchpress - 60 kg :  95   kg

                                   BODYBUILDING PALMARES

          7° South West Pro Cup IFBB : 2004
         10° Europa Super Show Pro IFBB : 2005  

             Championne de France IFBB : 2003
         Championne de la John Sherman Classic NPC : 2002
         Championne du Texas Heist NPC : 2002

                                               PHOTOS GALLERY

Abellan1.jpg (38735 octets) Abellan2.jpg (59181 octets) Abellan3.jpg (65638 octets) Abellan4.jpg (57507 octets)

                                   INTERVIEW ( pour le site www.AMG-lite.com / Octobre 2005 )

     AL : Nathalie, peux-tu nous donner quelques renseignements sur toi !
     NA : Je suis née en Mai 1963 à Limoges ( France ). Ce qui fait de moi un taureau ascendant corpion, pour ceux que ça intéresse.
     AL : Quelle est ta profession ?
     NA : Je suis un entraîneur personnel durant la période hors saison de compétition.
     AL : Peux-tu nous dire ton parcours sportif et comment tu es venue au body ?
     NA : J'ai fais du patinage sur glace, du ski. J'ai vécu ma jeunesse intensément, j'ai aussi pratiqué le judo. J'ai commencé à soulever des poids très jeune, quand j'avais 12 ans. Après j'ai aussi pratiqué le catch et le sambo. J'ai commencé à m'entraîner avec des poids en haltérophilie, puis en powerlifting et enfin en 2002 en bodybuilding.
     AL : Comment es-tu venue à pratiquer le bodybuilding, est-ce un désir ancien ?
     NA : Non, c'est quelque chose qui est arrivé comme cela, après avoir fait des compétitions de powerlifting et après beaucoup de conseils de personnes m'invitant à essayer vu ma masse musculaire.
     AL : Quelques détails sur ton palmarès ?
     NA : J'ai fais 6 ans de compétition au niveau international en powerlifting au sien de l'IPF, j'ai commencé le bodybuilding en 2002 avec deux victoires : ma première compétition en NPC Texas et la deuxième avec le titre toutes catégories à la Classic John Sherman, j'ai ensuite pu participer au championnat de France IFBB que j'ai remporté et qui m'a permis de passer professionnelle.
     AL : Ton meilleur souvenir en compétition ?
     NA : C'est bien sûr la John Sherman Classic qui m'a permis de faire les Frances pour obtenir ma carte Pro, mais surtout parce que je pense que j'étais dans la meilleure condition de ma vie. En fait toutes les compétitions sont importantes pour moi. C'est toujours le résultat d'une très longue préparation et de sacrifices. Cahcun d'eux m'a aidé à devenir meilleure.
     AL :
S'il te plait, donne-nous quelques éléments de ton programme d'entraînement !
     NA : Lorsque je prépare une compétition, je m'entraîne 5 à 6 jours d'affilés, avec un jour de repos et je recommence. Je fais du cardio entre 45 et 120 minutes en fonction de ma préparation. J'aime travailler chaque gros groupe tous les 7 jours. Je change mon entraînement très souvent, mais voici un exemple de ce que je peux faire : Epaules un jour, puis cuisses et mollets, puis pectoraux, puis dos, puis biceps et triceps. Des fois je fais les biceps et les triceps avec d'autres groupes comme le dos et les épaules par exemple. Je fais mes abdos tous les 3 ou 4 jours à la fin de mon entraînement. Je fais beaucoup d'étirements à la fin de chaque entraînement. Quand je m'entraîne je travaille lourd avec des séries de 7 à 10 reps. J'utilise de nombreuses techniques : drop set, pyramides, résistance ...
     AL :
As-tu des exercices préférés ?
     NA : Je n'ai pas vraiment de préférence. La seule chose, c'est que je suis obligée de me forcer pour faire les biceps !
     AL : Quelle est ton point fort ? 
     NA : J'essaie d'être symétrique ... Mais je laisse à mes fans de me critiquer sur ce point !
     AL : Peux-tu nous donner quelques statistiques sur toi ? 
     NA : Mes meilleures performances ( hors compétitions ) : développé couché / 110 kg, squat / 177 kg, soulevé de terre 108 kg. Maintenant je ne fais plus d'exercices sur une répétition. Si je m'entraîne lourd maintenant ce n'est plus dans le style powerlifting : je recherche la brûlure, je pompe en poussant le mieux possible. Mes mesures en compétition : tour de bras / 37 cm, tour d'épaules / 115 cm, poitrine / 105 cm, taille / 70 cm, cuisses / 55 cm et mollets / 37 cm pour un poids de corps de 58 kg et une taille de 1,53 m.
     AL :
Quel est ton plaisir de t'entraîner pour la compétition ? 
     NA : M'entraîner pour la compétition me donne un objectif pour m'entraîner, cela me donne une discipline. J'aime voir dans la glace la transformation de mon corps avec des muscles définis. C'est aussi plus facile de s'habiller et de porter les mêmes vêtements ... La période hors saison est aussi bien car il n'y a pas de régime strict.
     AL :
Une journée type dans la vie de Nathalie ? 
     NA :
C'est difficile à répondre ... Mais en période de préparation c'est réveil à 4 heure du matin, je prend le petit déjeuner, je vais m'entraîner, je reviens manger, je fais du cardio et des étirements, puis je mange de nouveau, je fais mon travail ensuite, je mange toutes les 3 heures, des fois je refais du cardio le soir et je me couche à 20h00. En dehors des compétitions je ne fais pas de cardio, le réveil sonne toujours à 4 heure, mais j'appuie souvent sur le bouton pour repousser le réveil ...

                                           Retour à la page d'accueil : accueil