MARIE-CHRISTINE PRACELLA

        Une championne française qui progresse, une des rares à avoir été championne de France dans quatre catégories différentes ... avec sa soeur, Sylvie Mingot, elles ne laissent que des miettes à leurs adversaires ... Elle remporte enfin un titre internationale en 2009 : le championnat d'Europe Master !

                    Palmarès        Photos          Interview

                            BENCH PRESS PALMARES

                   VICE-CHAMPIONNE DU MONDE  OPEN  IPF - 48 kg : 1998
                   VICE-CHAMPIONNE DU MONDE  OPEN  IPF - 56 kg : 2002 2007 
                    3° CHAMPIONNAT DU MONDE  OPEN  IPF - 56 kg : 2003 
                    4° CHAMPIONNAT DU MONDE  OPEN  IPF - 56 kg : 2004 2008
                    4° CHAMPIONNAT DU MONDE  OPEN  IPF - 57 kg : 2011
                    4° CHAMPIONNAT DU MONDE  OPEN  IPF - 60 kg : 2009 2010
                    4° CHAMPIONNAT DU MONDE  OPEN  IPF - 57 kg : 2017 ( Raw )
                    5° CHAMPIONNAT DU MONDE  OPEN  IPF - 56 kg : 2005 

                        CHAMPIONNE D'EUROPE MASTER EPF - 56 kg : 2009
                        CHAMPIONNE D'EUROPE MASTER EPF - 60 kg : 2010
                   VICE-CHAMPIONNE D'EUROPE  OPEN  EPF - 52 kg : 2003
                   VICE-CHAMPIONNE D'EUROPE  OPEN  EPF - 56 kg : 2000 2005
                   VICE-CHAMPIONNE D'EUROPE  OPEN  EPF - 57 kg : 2012
                    3° CHAMPIONNAT D'EUROPE  OPEN  EPF - 56 kg : 2006

             Championne de France   Open   - 48 kg : 1998
             Championne de France   Open   - 52 kg : 1999 2000
             Championne de France   Open   - 56 kg : 1996 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008
             Championne de France   Open   - 57 kg : 2015 ( Raw )

             Championne de France   Open   - 60 kg : 2009 2010 2011
             Championne de France Master 1 - 56 kg : 2006 2008
             Championne de France Master 1 - 57 kg : 2012 2013
             Championne de France Master 2 - 57 kg : 2015 2016
        Vice-Championne de France   Open   - 56 kg : 1997
        Vice-Championne de France   Open   - 57 kg : 2016 2017 ( Raw )
         3° Championnat de France   Open   - 56 kg : 1995
         3° Championnat de France Master 1 - 63 kg : 2014

             Championne de France par équipe avec Fourchambault : 2007 2010
        Vice-Championne de France par équipe avec Fourchambault : 2005

Vainqueur du challenge Jean Villenave par équipe avec Fourchambault : 2015
                 3° du challenge Jean Villenave par équipe avec Fourchambault : 2011

                RECORD DE FRANCE - 48 kg :  90   kg
                Record personnel - 52 kg : 102,5 kg
                Record personnel - 56 kg : 112,5 kg
                RECORD DE FRANCE - 60 kg : 120,5 kg

                            PHOTOS GALLERY

PracellaP2.jpg (48376 octets) Pracella5.JPG (29165 octets) Pracella1.jpg (18880 octets) Pracella1.jpg (62459 octets) 222123.jpg (86482 octets)
AlthausP.jpg (27157 octets) Pracella2.jpg (39501 octets) Pracella7.JPG (54667 octets)
 
Record 56 kg : France 2002
Pracella9.jpg (53803 octets) 1.jpg (95521 octets)
pracella1.JPG (43203 octets) pracella2.JPG (119969 octets) pracella3.jpg (60512 octets) 10.jpg (90943 octets) PracellaP.JPG (67945 octets)
Pracella2.jpg (42292 octets) 044Pracella.jpg (88909 octets) Pracella10.jpg (49772 octets) pracella4.JPG (44266 octets) 1.jpg (95521 octets)
Pracella.jpg (111331 octets) Pracella2.JPG (102885 octets) podium56.JPG (41792 octets) podiumTC.JPG (47567 octets)  










                             INTERVIEW
                 réalisée par Pascal Girard pour le site ( Novembre 2002 )

     PG : Marie-Christine peux-tu nous donner quelques renseignements sur toi !
     MCP : Je suis née le 13 juillet 1965 à Nevers, je suis mariée et maman de 2 enfants : Nicolas, 12 ans et Clotilde, 18 mois. Titulaire d’un DUT de Biologie Appliquée, je suis laborantine au centre hospitalier de Nevers. Je suis la grande sœur de Sylvie Mingot, comme tout le monde sait ...
     PG : As-tu pratiqué d'autres sports dans ta jeunesse ?
     MCP :
J’ai pratiqué pendant 12 ans la Gymnastique artistique, à un tout petit niveau !!!
     PG : Comment es-tu venue au développé couché et quand as-tu commencé la compétition ?
     MCP :
C’est ma soeur Sylvie qui m’a emmené à la musculation. Cela m’a plu, j’ai donc pratiqué ce sport pour m’entretenir d’abord, puis en 1994, je me suis lancée dans la compétition, toujours grâce à Sylvie ...
     PG : Quel est ton meilleur souvenir en compétition ?
     MCP :
Le stress que j’éprouve lors d’une compétition m’empêche souvent de réaliser ce que je me sens capable de faire, aussi, je suis plus souvent déçue que satisfaite, mais je pense que mes meilleurs souvenirs sont quand je dépasse mes objectifs, comme récemment au championnat de France à Cahors en 2002 où j’ai réussi une barre à 110 Kg.
     PG : Qu'est ce qui t'a marqué le plus en compétition !
     MCP :
Je me souviens, lors de ma première compétition internationale, d’avoir été surprise de voir autant de personnes de petite taille et autant de personnes très grandes et impressionnantes. Le Développé couché est une discipline qui regroupe tous les physiques possibles !
     PG : Pourquoi n'avons nous plus la joie depuis 1999 de te voir en compétition internationale ?
     MCP :
La saison 2000/2001 a été pour moi une année sabbatique sur le plan sportif puisque c’est l’année où j’ai eu la joie de donner naissance à ma fille Clotilde. Mais le virus du sport est toujours présent, je suis revenue à la compétition plus forte qu’avant, quelques mois de repos musculaire me furent profitables. Je reviens donc cette année au niveau international.
     PG : Quel es ton programme d'entraînement ?
     MCP :
Je m’entraîne 3 fois par semaine. Lorsque je prépare une compétition importante, je me fixe un programme sur 10 semaines.
                   1er jour : Développé couché lourd, en séries de 2 à 4 répétitions.  
  En début de cycle, je fais des séries à 80 Kg, pour finir vers la compèt entre 95 à 100 Kg.
  Je travaille ensuite les pectoraux avec barres, haltères et poulies ...
                   2ème jour : Triceps et dorsaux 
                   3ème jour : Développé couché « léger », en séries de 3,4,5,6,7,8 et 10 reps         En début de cycle, je fais des séries à 70 Kg pour finir à 80 Kg. 
              Pectoraux avec barres, haltères et poulies 
     A chaque entraînement, j’effectue des abdominaux et des lombaires, ainsi qu’un peu de cuisses. Si possible, je fais un footing dans la semaine, sauf les deux dernières semaines.
     PG : As-tu un régime alimentaire particulier ?
     MCP :
Je ne suis aucun régime particulier, j’essaie simplement d’avoir une alimentation équilibrée, avec comme menu type : viande ou poisson, légumes verts et féculents, fromage et fruit. Je ne prends aucun supplément. Je fais juste une cure multi-vitaminée 2 fois par an : Printemps et Automne.
     PG : As-tu des idées pour inciter plus de féminines à participer aux compétitions ?
     MCP :
Il faudrait déjà motiver les femmes à l’entraînement, leur prouver que soulever des charges lourdes ne « déforme » pas le corps. Ensuite leur démontrer qu’elles ne sont pas ridicules en compétition. Une fois ces deux points écartés, la suite est plus facile.
     PG : Selon toi que faudrait-il faire pour populariser notre sport ?
     MCP :
La musculation, et par ce biais, le développé couché, est assez souvent pratiqué par beaucoup de gens. Il serait peut être bien, cependant, d’en parler un peu plus dans les médias non spécialisés, surtout à la télévision qui draine un maximum de monde.
     PG : Quel conseil donnerais tu à un débutant ?
     MCP :
Surtout ne pas vouloir brûler les étapes, il faut s’entraîner de longues années avant d’avoir un haut niveau. La plupart des meilleurs Français ont entre 35 et 50 ans, ils ont tous plus de 10 ans d’entraînement. Il faut aussi être à l’écoute de son corps, s’entraîner suffisamment, mais pas trop, éviter toute substance dopante, la santé n’a pas de prix.
     PG : Quels sont tes prochains objectifs ?
     MCP :
Les championnats du monde de Développé Couché début Décembre. Mon objectif est d’approcher le podium et de battre mon record de France.
     PG : As-tu d'autres éléments à apporter ?
     MCP :
Beaucoup de gens sont surpris lorsqu’ils voient les performances réalisées par Sylvie et moi-même. Il ne faut pas oublier que nous avons, l’une et l’autre, plus de 10 ans de gym pratiqué dans notre enfance, cela nous a apporté une certaine force physique, ainsi que le goût de l’effort, l’habitude de forcer et de se faire mal pour progresser. Je tiens à remercier mon mari Léo qui est toujours là pour me soutenir, m’encourager et m’aider à concilier vie familiale, vie professionnelle et vie sportive.     
     PG : Un grand merci, Marie-Christine, d'avoir répondu à mes questions et je te souhaite bonne chance pour les championnats du Monde !

                                                               Retour à la page d'accueil : accueil