KIMBERLY WALFORD

        Une championne américaine des années 2010, spécialiste du soulevé de terre ...

                                 POWERLIFTING PALMARES

          CHAMPIONNE DU MONDE OPEN - 72 kg IPF : 2014 2015 2016 2017 2019 ( Raw )
          CHAMPIONNE DU MONDE OPEN - 63 kg IPF : 2012 2013 ( Raw )

                Record Personnel   SQUAT    - 67,5 kg : 175   kg
                Record Personnel BENCHPRESS - 67,5 kg : 115   kg 
                Record Personnel  DEADLIFT  - 67,5 kg : 240,5 kg 
                Record Personnel  DEADLIFT  - 72   kg : 257,5 kg 
                Record Personnel   TOTAL    - 67,5 kg : 528   kg

                                     PHOTOS GALLERY

KimWalford.jpg (51761 octets)

                                     INTERVIEW ( pour la revue Power en Mai 2013 )

Kimberly Walford est originaire de la "ville qui ne dort jamais". Elle dit qu'elle a deux passions.
L'une est ma carrière de fonctionnaire et l'autre est celle d'une femme de force. Certains lui demanderont comment elle peut comparer sa carrière professionnelle à un sport, mais sa réponse est simple : "Si vous devez le demander, vous n'êtes pas un powerlifteur."
PW : Qu'avez-vous ressenti en remportant la compétition GNC Pro Deadlift 2012 àl'Arnold Sports Festival ?
KW : J'ai ressenti un sentiment de rédemption et de renaissance personnelle. J'ai pris la troisième place des Championnats GNC Pro Performance Deadlift 2009. Je n'étais pas satisfaite de ma performance parce que j'avais changé certaines choses à la dernière minute ou que j'avais besoin de modifier mon entraînement.
PW : Comment avez-vous commencé à pratiquer le powerlifting ?
KW : Un de mes copains d'entraînement de l'armée de l'air, Mike Shirley, m'a parlé d'une compétition de développé couché sur la base. Je lui ai dit que les compétitions n'étaient pas mon truc, que j'aimais juste soulever. Il m'a finalement convaincu de participer à la compétition de développé couché. J'ai gagné la compétition et j'ai été accroché instantanément et je voulais découvrir tout ce que je pouvais sur le powerlifting. Je remercie encore Mike de m'avoir fait découvrir un sport qui m'a tant apporté dans ma vie.
PW : Où vous entraînez-vous ?
KW : Hardkore Fitness à Shelton, Conn. Cet endroit est un formidable terrain d'entraînement pour les athlètes de force et les amateurs de fitness. Je l'ai su dès que je suis entré et que j'ai vu la compétition. Je me suis inspiré de cette expérience pour rester cohérent avec les rituels que l'on suit le jour de la compétition. Si vous n'avez pas encore essayé dans le passé, le faire lors d'une compétition n'est pas le bon moment pour expérimenter. Le GNC Pro Deadlift 2012 a représenté mon retour au sport que j'aime.
PW : Comment s'est passé votre entraînement pour préparer cette performance ?
KW : J'ai passé en revue mes anciens carnets d'entraînement pour savoir où commencer à m'entraîner pour l'Arnold. J'ai envoyé à mon entraîneur, Gene Bell, mon modèle d'entraînement pour avoir son avis. Il me l'a renvoyé avec ses propres commentaires et je me suis mis au travail pour me préparer à la compétition. De plus, tout au long de l'entraînement, mon entraîneur et moi sommes restés en contact par téléphone et par e-mail, en nous tenant mutuellement informés des résultats de mes journées d'entraînement. À son tour, l'entraîneur m'a fait savoir si j'allais bien des racks de puissance, un monolithe, une hypermachine inversée et du matériel Strongman, j'étais chez moi. Lou Santella et Rose Dinice, les propriétaires de Hardcore Fitness, et le reste de l'équipe m'ont accueilli comme une famille. J'ai hâte d'aller m'entraîner parce que je suis entouré de gens qui me soutiennent, qui ont les mêmes idées et une forte éthique du travail et qui s'efforcent d'être les meilleurs dans leurs activités sportives et athlétiques.
PW : Comment avez-vous développé votre technique dans chaque mouvement ? Donnez-nous quelques conseils utiles sur ce qui fonctionne bien pour vous.
KW : Les techniques que j'utilise pour mes levées sont issues d'années de powerlifting et de la lecture de nombreux articles de recherche sur le powerlifting. Lorsque j'ai rencontré mon entraîneur, il m'a aidé à peaufiner ma technique pour tous mes levers. Trois de mes plus grands conseils pour la technique sont :
1) Pour le squat : faire le moins de pas possible en sortant du rack et laisser la barre descendre

2) Sur le banc, restez serré et pressez la barre en montant
3) Dans le soulevé de terre, gardez les pieds sur terre, les fesses vers le bas
PW : Comment votre entraînement a-t-il évolué au fil des ans, et comment avez-vous trouvé ce qui vous convient le mieux ?
KW : Mon entraînement, dans son essence, n'a pas vraiment changé au fil des ans. Je m'entraîne avec une intensité de 60 à 95 % et je laisse suffisamment de temps de repos entre les séances d'entraînement et les compétitions. Ce qui a changé dans mon entraînement, c'est l'incorporation du travail en traîneau pour m'aider dans mon explosivité, et la révision constante d'articles de recherche liés à l'entraînement en powerlifting et à la nutrition à la recherche d'informations actuelles et nouvelles. Pour ce qui est de trouver ce qui fonctionne pour moi, cela a été des années d'essais et d'erreurs par rapport aux cycles d'entraînement et aux compétitions précédentes. J'aime également discuter de mes programmes d'entraînement et de nutrition avec mon entraîneur à chaque cycle d'entraînement.
PW : À quoi ressemble votre régime alimentaire et devez-vous travailler pour rester à 62 kg ?
KW : Si je ne mange pas les bons types de nourriture et le volume nécessaire, comment puis-je espérer devenir plus forte ? Je m'assure que, quel que soit le jour, je consomme au minimum 1 g de protéines et de glucides par livre de poids corporel. Je maintiens ma consommation de graisses dans une fourchette de 10 à 20 % des calories totales de la journée. Les jours d'entraînement, j'absorbe de 1,5 à 2 g de protéines et de glucides par kilo de poids corporel. Quelques jours avant la compétition, je double mes protéines et mes glucides. Je veux m'assurer que j'ai suffisamment d'énergie en réserve pour me permettre de tenir une compétition.
PW : Donnez-nous des chiffres.
KW : Mes meilleurs performances à ce jour dans la catégorie des 67,5 kg sont un squat de 190 kg, un couché de 1123 kg, un soulevé de terre de 232,5 kg et un total de 530 kg. Mes meilleurs résultats raw dans la catégorie des 63 kg sont un squat de 142,5 kg, un couché de 105 kg, un soulevé de 220 kg et un total de 462,5 kg. Mes meilleurs résultats raw dans la catégorie des 72 kg sont un squat de 200 kg, un couché de 107,5 kg, un soulevé de terre de 225 kg et un total de 485 kg.
PW : Comment avez-vous rencontré Gene Bell ? Quelle est la sagesse de powerlifting que vous avez appris de lui ?
KW : J'ai rencontré mon entraîneur en 2002 lors des championnats nationaux militaires de l'USAPL. Johnny Graham m'a parlé de l'entraîneur et m'a dit que je devrais le rencontrer. Je ne savais rien du coach ni de ses exploits en powerlifting, mais j'ai fait confiance aux conseils de Johnny. J'ai donc parlé avec l'entraîneur lors des championnats nationaux militaires et depuis ce jour, en 2002, Gene Bell est mon entraîneur et mon ami. Il m'a beaucoup appris au fil des ans en ce qui concerne le powerlifting et la vie en général. Les trois meilleurs conseils qu'il m'a donnés sont les suivants :
1) Essayez d'atteindre la perfection dans l'exécution de mes levées ;
2) Si vous voulez réussir en powerlifting, vous devez être prêt à vous mettre au travail, et
3) "Il faut le meilleur de tout
pour faire ressortir le meilleur de chacun d'entre nous".
PW : Quels sont les autres secrets de votre succès ?
KW : Ma foi en Dieu et le soutien de ma famille et de mes amis. Et aussi mon entraîneur, qui a guidé mon entraînement depuis le jour où je l'ai rencontré. Il n'est pas seulement mon entraîneur, c'est aussi mon ami. Je suis très reconnaissant de l'avoir dans ma vie. Enfin, ma confiance en moi et en mes objectifs. Je crois que tout ce qui vaut la peine d'être fait dans la vie demande du travail et des sacrifices, et je suis prêt à y mettre du mien.
Mise à jour de la rédaction : Kim a participé au GNC Pro DL 2013 d'Arnold et a remporté une nouvelle victoire dans la catégorie à l'indice et le plus lourd soulevé de terre du GNC Pro DL.

Retour à la page d'accueil : accueil