ANA ( Maniak ) GARCIA AGUNDEZ

        Cette nouvelle championne d'origine espagnole vient depuis fin 2002 d'obtenir la nationalité Française, elle a commencé une belle carrière internationale avec un podium européen en 2003 et un podium mondial en 2004 à Cahors ...

                    Palmarès        Photos          Interview

                                   POWERLIFTING PALMARES

                     3° CHAMPIONNAT DU MONDE IPF - 56   kg : 2004
                     5° CHAMPIONNAT DU MONDE IPF - 56   kg : 2003

                            8° DES JEUX MONDIAUX IPF ( 56-67,5 kg ) : 2005   

                    3° CHAMPIONNAT D'EUROPE EPF - 60   kg : 2003
                    4° CHAMPIONNAT D'EUROPE EPF - 56   kg : 2002 2004 2005 

             Championne de France - 56 kg : 2003 2004
             " Championne de France - 56 kg : 2002 "

         " 4° championnat de France Développé Couché - 56 kg : 2002 "

                                    RECORD DE FRANCE   SQUAT    - 56   kg : 157,5 kg
                                    RECORD DE FRANCE BENCHPRESS - 56   kg : 102,5 kg
                                    Record personnel BENCHPRESS - 60   kg :  95   kg
                                    Record personnel  DEADLIFT  - 56   kg : 167,5 kg
                                    RECORD DE FRANCE   TOTAL    - 56   kg : 420   kg

                                   PHOTOS GALLERY

Ana1.jpg (44861 octets) Ana10.jpg (48669 octets) Ana3.jpg (61685 octets) Ana4.jpg (23710 octets)
  Ana2.jpg (58470 octets) Ana8.jpg (65637 octets) Ana9.jpg (56449 octets)
Ana7.jpg (31680 octets) Ana5.jpg (57769 octets) Ana6.jpg (37195 octets) Ana11.jpg (63330 octets)

                                    INTERVIEW
             réalisée par Pascal Girard pour le site ( Juillet 2004 )

     PG : Ana, peux-tu nous donner quelques renseignements sur toi !
     AG : Je suis née dans le sud de l’Espagne, dans une famille de 7 enfants. J’ai obtenu un D.E.A ( bac + 5 ) en sciences économiques et plus tard j’ai passé un brevet d’état de monitrice d’aérobic.
     PG : As-tu pratiqué d'autres sports dans ta jeunesse ?
     AG : J’ai pratiqué pendant 7 ans la danse classique et moderne, 3 ans de karaté et à l’école j'ai fait de l’athlétisme, du volley et du handball.
     PG : Depuis combien de temps fais-tu de la musculation et comment es-tu venue à la Force Athlétique ?
     AG : Je pratique la musculation depuis 1992. En 1999, j’ai quitté l’Espagne pour venir en France, mais je n’ai pas pu continuer à enseigner l’aérobic pour une histoire d'homologation de diplôme. Donc je me suis inscrite dans une salle pour pratiquer la musculation. J'ai rencontré des personnes qui faisaient des entraînements de développé couché et aussi des trois mouvements et cela m'a donné envie de tenter le coup.
     PG : Quel souvenir gardes-tu de ta première compétition ?
     AG : On était arrivé un peu a la bourre ( comme d’habitude ) et c'est allé très vite car on était très peu du monde. J’ai fait en - 56 kg, 100 kg au squat, 75 kg au couché, 135 kg au terre, tout cela sans matériel. Je me suis classée interrégional.
     PG : Après une 3° place aux championnats d’Europe 2003, tu viens de remporter une 3° place aux championnats du Monde 2004 en France ... Comment as-tu vécu cette compétition ?
     AG : C’est un cadeau merveilleux d’avoir fait une médaille et en plus en France, car mon  but était m’approcher au maximum du podium et je m'étais entraîné très dur pour cela. Dans le classement avant le championnat ( les sélections ) je n’avais jamais été si loin derrière, mais cela ne m’a pas découragé, au contraire. Durant la compétition, j’ai eu beaucoup de soutien de tout le monde et je suis très contente d’avoir battu 3 records de France ( au squat + 2,5 kg, au couché + 4,5 kg, au total + 15 kg ).
     PG : L’équipe féminine de Russie est très forte, qu’en penses-tu ? Peut-on créer en France une telle dynamique de performance ?
     AG : Je crois que ce n’est pas possible car on parle de deux cultures complètement différentes. La seule chose à faire est de se motiver pour s’entraîner bien et dur, et d'avoir une bonne technique, comme elles.
     PG : As-tu une anecdote de compétition qui t’a marqué ?
     AG : Lors d’une compétition, ils m’ont enfilé le maillot de couché à l’envers et ça ne passait pas de tout, on était très pressé et j'étouffais car ma tête ne sortait pas ... Finalement quelqu’un s’est rendu compte que l’étiquette était devant et non derrière, moi je ne voyais rien ... J’allais passer bientôt sur le plateau, le temps de le remettre, je suis passé sans échauffement ... Mais j’ai quand même réussi ma barre.
     PG : Quel est ton programme d’entraînement ?
     AG : Je m'entraîne 5 jours sur 7. Un mouvement par jour avec les exercices d'assistance ( presse, leg extension, ischios, mollets / incliné, écartés, dips, triceps poulie, biceps / dorsaux poulie, rameur, tractions, lombaires et épaules ), donc ça me fait 2 séances de squat, 2 de couché, 1 de terre et toujours derrière l’assistance spécifique à chaque mouvement.
     PG : Suis-tu un régime alimentaire particulier ?
     AG : Je mange bien et normalement, quand j’approche des compétitions : je fais attention à mon poids pour ne pas dépasser 56 kg.
     PG : Beaucoup de femmes ont peur de devenir comme Schwarzenegger, pourtant en te regardant on voit que muscle et féminité vont bien ensemble ... Quel es ton avis sur la question, comment motiver les femmes à pratiquer notre discipline ?
     AG : Je te remercie pour le compliment. Je crois que les femmes que ne connaissent pas notre discipline ont une fausse idée de ce qu’un bon entraînement peut leur apporter dans la vie à tout niveau et pas que dans l’amélioration de son physique. Une bonne façon de les motiver est de leur faire déjà suivre un programme de renforcement général pour perdre les kilos en plus ou tonifier un peu les parties qu’elles veulent améliorer. Le squat en séries longues et légères peut-être excellent et le développé couché aussi comme exercice de base et au fur et à mesure qu’elles vont être contentes de leur corps plus ferme, plus tonique, les motiver pour y aller plus loin.
     PG : Si tu avais un conseil à donner à un débutant ?
     AG : De s’appliquer à bien faire son plan d’entraînement, de venir à la salle  régulièrement et de travailler doucement mais sûrement, sans brûler les étapes. C’est bien aussi d’observer les autres qui savent faire mieux que soi et de se corriger tout le temps.
     PG : Quels sont tes prochains objectifs ?
     AG : Les championnats d'Europe en Novembre ...
     PG : Merci Ana d'avoir répondu à mes questions et bonne continuation !

                                            Retour à la page d'accueil : accueil